Davidoff de Genève, depuis 1911…

Savoir savourer son temps pleinement, dans les deux magasins Davidoff rénovés de Bruxelles.

Inauguration du magasin du Sablon par le CEO H-K Hoejsgaard, de Oettinger Davidoff AG.

Inauguration du magasin du Sablon par le CEO H-K Hoejsgaard, de Oettinger Davidoff AG.

Le temps est le dernier luxe qu’il nous reste à notre époque, remplissons le en beauté…

Oettinger Davidoff vient de rouvrir ses deux magasins de Bruxelles, complétement rénovés et relookés au design de la maison mère, Place du Grand Sablon et Place Stéphanie. Pour mieux accueillir l’amateur de cigares, ceux-ci disposent de lounges à l’atmosphère cosy et intimiste: dans lesquelles il est possible de savourer au calme de belles découvertes ou simplement son cigare préféré. Le design de ces deux nouvelles adresses s’intègre dans le concept international de « Davidoff de Genève, depuis  1911 »:  le fruit du mélange du  savoir-faire de la célèbre marque suisse et d’un art de vivre tout en élégance.

Oettinger Davidoff a toujours été une société familiale depuis 1875, et est le leader mondial pour la fabrication de cigares. Elle est également parvenue, malgré la période de crise actuelle, a gagner des parts de marchés. Avec une croissance à deux chiffres, le groupe Davidoff dirigé par Hans-Kristian Hoejsgaard, a effectivement une politique manageriale simple basée sur son métier de base, celui du cigare et des accessoires pour les fumeurs. La rentabilité de la société a donc été améliorée suite à ces différentes mesures prises.

Malgré les changements d’habitudes des consommateurs, la bonne santé de la société

Le magasin de la Place Stéphanie.

Le magasin de la Place Stéphanie.

a été soutenue par le lancement l’an passé la ligne de cigares du Nicaragua. Elle est notamment due au lancement du cigare Camacho en provenance du Honduras et au arômes puissants, qui a rencontré un vif succès auprès des consommateurs. Il est à noter qu’en moyenne, 12% des fumeurs de cigares sont des femmes. L’année 2013 a été la meilleure année fiscale de la compagnie. Celle-ci avait manufacturé 39 millions de cigares.

Le succès de la marque est dû à sa recherche constante de la qualité, de l’innovation dans son travail, et est toujours à l’écoute des autres afin de satisfaire à la fois ses employés et ses clients.

La société qui n’est plus à Cuba depuis 1989, possède des plantations de tabac principalement en République  Dominicaine, et peut donc ainsi agir dans tous les secteurs du « cigare » : du champ de tabac…au magasin. Il est conseillé de consulter régulièrement le site internet des magasins de Bruxelles, car des initiations, découvertes et ateliers seront prochainement réalisés.

Mark Twain ne disait-il pas : ” Si je ne peux pas fumer au paradis, alors je n’irai pas ! “

www.oettingerdavidoff.com

 

Olivier Bulto

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s