Guy Wagner (Banque de Luxembourg) : Des signes de ralentissement conjoncturel se multiplient

guy-wagner

La plupart des régions affichent actuellement de légers signes de faiblesse conjoncturelle ; seuls les Etats-Unis y échappent. C’est ce que prétend Guy Wagner, chief investment officer de la Banque de Luxembourg, et son équipe dans l’analyse mensuelle, les ‘Highlights’.

Dans l’environnement actuel des marchés boursiers, les pays émergents constituent la région la plus faible. Selon l’économiste luxembourgeois, les raisons seraient multiples : « Les pays émergents sont affectés par la force du dollar, la multiplication des signes de ralentissement économique en Chine et les manifestations à Hong Kong. »

D’une manière générale, les rendements obligataires des pays industrialisés restent à des niveaux peu attrayants pour Guy Wagner. «Néanmoins, la faiblesse des pressions inflationnistes et l’absence de perspectives d’une remontée des taux directeurs des principales banques centrales ne plaident pas pour une remontée prochaine des taux longs. ». C’est donc le moment de diversifier le portefeuille et le marché des actions offre encore de belles opportunités

K. DERGANE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s