Financement des pensions : l’urgence de chercher d’autres voies

UCP

Avec la mise en place, sous la précédente législature, d’une commission sur le financement des et la décision d’augmenter l’âge de la retraite prévue dans le programme du nouveau gouvernement, l’avenir des est plus que jamais d’actualité.

La problématique n’est pas nouvelle. Depuis des années déjà, on sait que nous n’échapperions pas à une modification structurelle du secteur des pensions et de leur financement. Faut-il travailler plus ? Sans doute. Faut-il alors repousser l’âge de la retraite ? Pas sûr. Nous faisons le point avec Philippe Andrianne (photo), secrétaire politique d’, le mouvement social des aînés, rattaché à la Mutualité Chrétienne depuis maintenant 60 ans et connu auparavant comme l’Union Chrétienne des Pensionnés.

Dans le rapport de la Commission d’experts chargée de se pencher sur la problématique des pensions (appelée « Commission Vandenbroucke » du nom de l’ancien ministre s.p.A), des pistes de solutions sont avancées. Parmi celles-ci, le report de l’âge de départ à la retraite à 67 ans. Retenue par la majorité gouvernementale, cette intention n’est pourtant pas l’idée « phare » du rapport.« C’est une des pistes mais en fait, si le gouvernement se saisit de ça, c’est parce que cela permet d’annoncer le futur en diminuant l’impact des mesures immédiates. On sent vraiment là qu’il y a un calcul stratégique en terme de communication », dit Philippe Andrianne. Et de poursuivre : « D’une certaine façon, c’était écrit dans les astres que nous allions travailler un petit peu plus longtemps mais ce n’est pas l’âge limite qui est important, c’est le nombre d’années de carrière. Ceci dit, l’allongement de la carrière par un report du départ à la retraite est un faux problème. Qu’on commence par mettre à la pension à l’âge légal actuel de 65 ans. Aujourd’hui, les travailleurs partent à la retraite en moyenne à 59 ans ! ».

Comment peut-on agir alors ?

En mettant la pression sur d’autres axes, notamment en s’attaquant au chômage des jeunes. Notre pays compte 600.000 personnes qui ne cotisent pas pour les pensions puisqu’elles sont au chômage. Il faut donc promouvoir l’emploi. Il faut aussi trouver d’autres sources de financement des retraites, comme des taxes sur la spéculation financière, les placements. Le mémorandum politique d’ENEO proposede revoir certains dispositifs. Nous pensons également revoir le système d’exonération d’impôts ou de cotisations sociales sur les financements de deuxième et troisième piliers que sont l’assurance-groupe et l’épargne-pension de manière dégressive.

Nous avons, aujourd’hui, beaucoup d’aînés actifs qui rendent des services quantifiés ou non à la société. Le fait de travailler plus longtemps ne va-t-il pas poser aussi un problème de coûts pour la collectivité ?

A ENEO, nous n’acceptons pas de dire que les aînés sont des inactifs. Tout prouve le contraire. Ce n’est pas parce qu’ils ont fini de travailler qu’ils restent sans rien faire. Il y a plusieurs types de solidarité que les aînés mettent en œuvre. La solidarité intergénérationnelle et intrafamilial. Les enfants sont contents de pouvoir compter les grands-parents pour garder les petits-enfants quand c’est nécessaire. Si demain, les personnes qui sont en âge d’avoir actuellement, soit des prépensions soit crédits-temps de fin de carrière, voient ces solutions supprimées ou reportées, elles auront moins de temps pour réaliser cela. Les communautés et régions vont devoir développer plus de services qui devront être financés par l’impôt :  des places dans les crèches, des activités extrascolaires, des aide-familiales et des aide-seniors, etc. Et puis, vous avez tous les aînés qui sont volontaires dans des associations au profit de tiers. Visiteurs ou conducteurs des malades, … Toutes ces fonctions, il faudra aussi éventuellement les remplacer et cela n’a pas été quantifié.

Propos recueillis par Jean-Jacques Durré. (source: http://www.infocatho.be )

Lire l’interview complète dans l’édition n° 38 de Dimanche (datée du 26 octobre). 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s