Reynders lance une étude de faisabilité sur le recouvrement de la petite ceinture

didier reynders

Le vice-Premier Didier Reynders (MR) a défini les priorités du fonds Beliris, une tirelire de quelque 125 millions d’euros annuels dont il a la tutelle. Il lancera l’étude de faisabilité sur le recouvrement de la petite ceinture entre la porte de Namur et la porte Louise à Bruxelles.

Les destructeurs de ce projet mettent en avant le prix exorbitant du recouvrement de cette portion de la petite ceinture qui serait entre 100 et 120 millions d’euros. “Franchement, autant aller jeter directement l’argent de Beliris par les fenêtres, ça ne sert à rien“, s’indignent les membres du gouvernement de Rudy Vervoort (PS).

 

Kamal DERGANE

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s