La Grèce hors de la liste des sanctions russes ? #grece #russie #UE

Nikolaï FEDOROV, ministre russe de l'agriculture

Nikolaï FEDOROV, ministre russe de l’agriculture

Selon le ministre russe de l’Agriculture, Moscou peut retirer la Grèce de la liste des pays frappés par son embargo alimentaire, mais il est peu probable que cela arrive lors de la prochaine visite du premier ministre grec en Russie.

Le gouvernement russe peut exclure certains pays dont la Grèce, la Hongrie et Chypre de la liste des Etats frappés par son embargo sur les importations de produits agricoles, a annoncé mardi à Moscou le ministre russe de l’Agriculture Nikolaï Fedorov.

“La liste des Etats est déterminée par un décret du président russe. Dans ce contexte, le gouvernement peut présenter des propositions sur le retrait de certains pays de cette liste (…). Rien n’empêche les autorités russes d’étudier ces possibilités”, a indiqué M.Fedorov devant les journalistes à la veille d’une visite du premier ministre grec Alexis Tsipras à Moscou. 

Le ministre a rappelé que les autorités russes, y compris le gouvernement, ont déjà évoqué la levée des sanctions alimentaires pour la Grèce, la Hongrie et Chypre. Plusieurs pays européens dont la Grèce ont demandé de les exclure de l’embargo russe et Moscou a officiellement reconnu que c’était possible, au moins sous une forme indirecte. 

“Il est peu probable qu’on prenne demain une décision quelconque, mais on peut en discuter”, a ajouté M.Fedorov.

M.Tsipras arrivera en Russie pour une visite de quatre jours le 8 avril. Il rencontrera le président russe Vladimir Poutine.

Russie-Occident: un an de sanctions réciproques

En 2014, les Etats-Unis, l’UE et d’autres pays occidentaux ont imposé plusieurs trains de sanctions contre Moscou. La Russie a riposté, en frappant d’embargo plusieurs denrées alimentaires, notamment produits laitiers, viande, fruits et légumes en provenance de l’UE, du Canada, d’Australie et de Norvège. Le ministre russe du Développement économique Alexeï Oulioukaïev a déclaré en mars que Moscou recherchait des possibilités d’assouplir l’embargo alimentaire pour la Hongrie et la Grèce.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/economie/20150407/1015557171.html#ixzz3WooS9KN2

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s