Ferdinand Piëch évincé de Volkswagen #volkswagen #AG #deutschland

Ferdinand Pïech

Ferdinand Pïech

Ferdinand Piëch, figure emblématique du groupe Volkswagen AG a démissionné samedi de la présidence du conseil de surveillance du groupe, présidence qu’il exerçait depuis 2002. Il démissionne également de toutes ses autres fonctions au sein du groupe, à 78 ans. Sa femme, Ursula Piëch, membre du comité de surveillance a également annoncé sa démission. Berthold Huber, vice-président du conseil de surveillance assurera provisoirement la présidence du conseil. Ce même conseil a estimé que “la confiance réciproque à une bonne collaboration n’était plus là.”

Cette double démission constitue l’épilogue de plusieurs semaines de guerre interne à la tête du groupe. Ferdinand Piëch a déclenché un véritable séisme au sein de Volkswagen en déclarant au Der Spiegel vendredi 10 avril  “avoir pris ses distances” avec Martin Winterkorn, le président du directoire. Ferdinand Pïech a tout tenté pour évincer de la présidence exécutive celui qui avait toujours été considéré comme son “dauphin”. Le patriarche du groupe de Basse-Saxe s’est finalement retrouvé en minorité lors de la réunion du conseil du présidium le vendredi 17 avril, au siège du groupe de Salzbourg. Martin Winterkorn en est sorti renforcé.

Ferdinand Piëch n’est pas parvenu à rallier à lui les représentants du personnel, majoritaires au présidium. Il n’a pas convaincu non plus la Basse-Saxe, actionnaire du groupe à 20%, représentée par Stephan Weil, ministre-président du Land. Il a fait face également à l’opposition de son cousin, Wolfgang Porsche. Coutumier de ce genre de bras de fer, Ferdinand Pïech a toujours eu la réputation d’imposer ses vues coûte que coûte au sein du groupe. Il avait notamment combattu son cousin Wolfang Porsche avec férocité à l’occasion de la tentative d’OPA de Porsche sur Volkswagen en 2007.

Celui qui a fait ses débuts chez Porsche en 1963 en tant qu’ingénieur reste la figure centrale des dernières décennies de Volkswagen. Il a notamment contribué à dynamiser Audi, où il est à l’origine de la transmission intégrale quattro. Il est appelé au directoire de VW en 1991 alors que le groupe est en crise. Il aura également marqué l’histoire récente du groupe avec l’intégration des constructeurs Bugatti, Bentley et Lamborghini.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s