A part la Grèce, tout va bien #euro #Grece

3d-símbolo-dinero-en-circulación-euro-6544739Le système bancaire grec est le maillon faible alors que les bilans des banques se contractent à l’actif comme au passif. Le résultat de ce manque de confiance généralisé à l’égard du système bancaire grec, essentiellement causé par l’incapacité du gouvernement à réformer le pays, génère des coûts élevés pour la société, sous la forme de chômage, pour ne citer que la conséquence la plus évidente.

 Dans le reste de la zone euro, les chiffres confirment que l’activité dans son ensemble est en croissance. Nous restons positifs sur la zone euro, mais nous restons attentifs au ralentissement en Asie et aux développements en Grèce et leurs implications négatives potentielles.

grecia_ue Aux États-Unis, les distorsions créées par les prix bas du pétrole et la vigueur du dollar façonnent les trajectoires de croissance et d’inflation. Nos perspectives demeurent positives et tout accès de faiblesse du dollar ou toute augmentation du prix du pétrole conduirait probablement à une croissance plus élevée. Le principal risque dans notre scénario est un ralentissement marqué de l’économie en Asie, ce qui signifierait un niveau d’activité manufacturière moins élevé au niveau mondial. La tragédie grecque ne doit pas être sous-estimée, même s’il est peu probable qu’elle déstabilise fortement l’économie mondiale et le système financier.

 Dans le “Commentaire de Marché” mensuel d’ETHENEA, la Gestion de Portefeuille et son équipe discutent la situation actuelle du marché.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s