Les défis mondiaux au programme du forum de Davos. #economie #davos

WEF_World_Economic_Forum

Le développement innovant sera sous le feu des projecteurs au forum de Davos. Selon ses organisateurs, tous les crises mondiales actuelles sont liées à cette thématique: de l’afflux de réfugiés en Europe au déclin de l’économie chinoise.

La 46e session du Forum économique mondial (FEM) commencera mercredi 20 janvier dans la ville suisse de Davos. La liste officielle des intervenants compte près de 900 noms et, au total, le forum attend plus de 2 500 visiteurs. Le thème officiel de la session a été annoncé mi-novembre: il s’agira de réfléchir à comment “Maîtriser la 4e révolution industrielle”. “Nous aurons besoin d’une compréhension exhaustive et mondiale de la façon dont les technologies changent notre vie et changeront celle des générations à venir”, ajoutait alors le directeur du FEM Klaus Schwab.

L’oracle de Davos
L’an dernier, le thème du forum était également général — sobrement intitulé “Le nouveau contexte global”. Klaus Schwab parlait alors déjà des “chemins de la haine et du fondamentalisme” et des “chemins de la solidarité et de la coopération”, mais la nouvelle chute des cours pétroliers et le conflit dans l’est de l’Ukraine avaient tout de même dominé l’ordre du jour. Dès le premier jour de débats, le vice-premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch et le chef de l’Opep Abdallah El Badri s’étaient exprimés au sujet du pétrole et on se rappelle que le président ukrainien Petro Porochenko avait montré à la tribune un débris de bus qui avait été attaqué près de Volnovakha — trois semaines avant la signature des Accords de Minsk pour le cessez-le-feu et le lancement d’un processus politique en Ukraine.

A l’époque déjà, les participants au forum s’inquiétaient du ralentissement de l’économie chinoise. Le premier ministre du pays, Li Keqiang, parlait d’une “réduction planifiée” et affirmait que Pékin contrôlait les risques, qu’aucune crise financière systémique n’était à prévoir et que le ralentissement de la croissance du PIB était une “stratégie délibérée des autorités”. Depuis, le marché boursier chinois s’est effondré à plusieurs reprises (la plus forte baisse fut de 32% entre mi-juin et mi-juillet) et la croissance économique ne devrait pas excéder 7% (au lieu des 7,4% prévus en 2014).

Les données du quatrième trimestre et de toute l’année 2015 seront présentées par les représentants chinois mardi, le même jour que les nouvelles prévisions de croissance du FMI pour l’année 2016. En octobre, le Fonds prédisait que le PIB mondial, qui avait enregistré une croissance de 3,1% en 2015 contre 3,4% en 2014, afficherait une hausse de 3,6%. La reprise devrait être assurée par l’amélioration des indices dans les pays développés malgré le ralentissement des économies asiatiques.

Cette année, Klaus Schwab affirme que l’ordre du jour du forum de Davos sera directement lié aux événements actuels et la crise sociale: “Les innovations technologiques pourraient entraîner la perte de 20 millions d’emplois dans les années à venir. Ces vastes licenciements menacent l’existence de la classe moyenne, base de nos démocraties”, a-t-il mis en garde dans une interview accordée à l’agence Bloomberg.
La Ligue des nations
Un autre risque émane des flux migratoires incontrôlés en provenance des pays du Tiers monde, affirme le fondateur du FEM: “Regardez combien de pays, par exemple en Afrique, dépendent de l’exportation d’hydrocarbures. Et aujourd’hui imaginez-vous qu’un milliard d’habitants de ces pays décide de partir à la recherche d’une vie meilleure au nord”.

Selon les données préliminaires de l’agence Eurostat, 1,22 million de demandes de statut de réfugié ont été déposées en 2015 dans toute l’Union européenne, dont 1,16 million — soit 95% — pour la première fois. Il ne s’agit par ailleurs que des demandes déposées et non du nombre total de migrants: rien qu’en Allemagne au cours des 11 premiers mois de l’année, le nombre réel de réfugiés dépassait déjà le million de personnes.

Les récentes attaques de migrants contre des habitantes de Cologne et la critique de la réaction du gouvernement allemand par les politiciens fédéraux et régionaux ont forcé la chancelière Angela Merkel à renoncer au forum de Davos pour se concentrer sur les problèmes intérieurs. L’Allemagne sera représentée au FEM par son président Joachim Gauck, qui sera un intervenant central de la première journée sur les problèmes d’immigration en Europe.
Les dirigeants des USA, de la Russie, du Royaume-Uni, de la France, de l’Italie et de la Chine ne seront pas non plus présents à Davos. La délégation américaine sera présidée par le vice-président Joe Biden et la française par le premier ministre Manuel Valls. Le secrétaire d’État américain John Kerry adressera un message spécial durant la troisième journée de la conférence. De plus, on s’attend à la présence de dirigeants d’institutions européennes: les commissaires européens Federica Mogherini, Günther Oettinger et Frans Timmermans, ainsi que le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi. Les dirigeants de l’Argentine, de la Grèce et du Canada qui ont pris leurs fonctions en 2015 y assisteront pour la première fois. Au total, une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement participeront au FEM.
Cette année, la délégation officielle russe sera présidée à Davos par Iouri Troutnev — l’un des vice-premiers ministres, chargé du développement de l’Extrême-Orient. L’an dernier la délégation était présidée par le vice-premier ministre Igor Chouvalov, et en 2014 par le vice-premier ministre Arkadi Dvorkovitch.

http://fr.sputniknews.com/international/20160119/1021059413/forum-davos-fem.html#ixzz3xmZWmuZR

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s