Author Archives: rosialira

La bière du mois est la Princess Jasmine #BrusselsBeerProject #Brasserie

 

Le Brussels Beer Project a présenté sa bière du mois : la Princess Jasmine. Cette bière est la gagnante d’un concours collaboratif, elle a été choisie parmi environ 400 créations. Cette witbier vient tout droit du pays d’Aladin.

Située au cœur de Bruxelles, cette brasserie collaborative est basée sur l’idée de la co-création. Financée par le crowdfunding et partenaire de Bier Anders, elle offre régulièrement de nouvelles idées gustatives. La communauté prend également part à la sélection des créations de la brasserie.

Bpost: reprise des activités de distribution de presse en Belgique de Lagardère #business #bpost

 

 

Lagardère Travel Retail a cédé sa distribution de presse belge à Bpost. « Cette opération constitue une nouvelle étape de la stratégie annoncée visant à se concentrer sur les activités en croissance du Travel Retail. », a commenté le groupe.

Bien que le montant du rachat n’ait pas été dévoilé, on sait qu’en 2014, le chiffre d’affaire des activités concernées par ce projet de cession s’élevait à 440 millions d’euros.

Rien ne devrait changer pour le personnel. Bpost et les entités acquises resteront, d’ailleurs, séparées. “Dans un objectif de développement du business même si par ailleurs des synergies pourraient être réalisées là où elles créent de la valeur pour le groupe”.

Cofinimmo: plus de biens de santé que de bureaux #immo

cofinimmo

Cofinimmo finit l’année 2015 avec plus de biens en immobilier de santé que de bureaux dans son portefeuille, alors qu’il y a 10 ans, l’activité de l’entreprise était entièrement consacrée aux bureaux.

Sur un portefeuille d’un montant total de 3,13 milliards d’euros, les bureaux ne représentent plus que 40% des activités et 42% sont dédiés à  l’immobilier de santé.

Cofinimmo investit notamment dans des maisons de repos, des centres de revalidation, des polycliniques et des institutions psychiatriques.

Le groupe a également étendu ses activités géographiquement et est présent en Belgique, en France, aux Pays-Bas et au Luxembourg.

Par ailleurs, l’entreprise a fait mieux que prévu en 2015. En effet, la société immobilière a dégagé un résultat net courant de 6,46 euros par action contre les 6,26 euros attendus.

 

Rosia LIRA

BMW Briliance Automotive inaugure une nouvelle usine de moteurs avec fonderie de métaux légers en Chine. #BMW #Chine

BMW

L’usine produira des moteurs trois et quatre cylindres essence +++ La fonderie de métaux légers fera office de référence en termes de production durable +++ La production de batteries à haut-voltage est également annoncée +++ Oliver Zipse : « la nouvelle usine de moteurs renforce notre forte implication sur le marché chinois » +++ Veuillez trouver la communiqué de presse et le fact sheet en anglais en annexe.

Atenor et Caroline Notté: un partenariat inédit #Atenor #déco

atenor

Atenor et Caroline Notté, un partenariat inédit pour la création d’univers aussi différents qu’uniques dans les appartements UP-site à Bruxelles et Port du Bon Dieu à Namur. Caroline Notté: à la croisée de l’architecture et de l’art de la décoration

Architecte, architecte d’intérieur et photographe reconnue, Caroline Notté met son expérience et la force de ses idées dans la création d’atmosphères, d’ambiances. Elle opère étroitement entre intérieur et extérieur afin de créer des espaces harmonieux et uniques.

Au fil des années, Caroline s’est spécialisée dans la création d’atmosphères singulières de propriétés résidentielles ou commerciales. Métissée, éclectique, joyeuse et réaliste sont autant d’adjectifs qui la caractérisent, un véritable patchwork d’émotions au service des autres.

Qui dit architecture et architecture d’intérieur dit capacité de traduire en espace les idées, de les dessiner et de les réaliser concrètement.

La combinaison de ces angles complémentaires apporte à Caroline une vision unique.

Son défi ? Créer l’étonnement car il n’y a rien de pire que l’ennui et le déjà vu, s’adapter aux lieux, y ajouter une âme en peaufinant les détails afin d’inventer un univers empli de finesse et de subtilité.

Les nouveaux appartements d’Atenor. De nouvelles ambiances: des lieux à votre image

Toujours soucieux de répondre aux évolutions de la vie urbaine, Atenor développe des projets ambitieux, adaptés tant aux exigences des citadins qu’à un vivre ensemble harmonieux. Au-delà de la qualité architecturale des bâtiments, Atenor réinvente les espaces et propose aujourd’hui des lieux et des ambiances qui font écho à votre mode de vie.

À Bruxelles, pour la Tour UP-site et à Namur, pour le Por t du Bon Dieu, Atenor s’est associé à Caroline Notté pour créer des appartements emplis d’âme, de vrais coups de cœur au premier coup d’œil. Des ambiances différentes, des univers de vie particuliers, ont été créés pour chaque appartement.

Tous ces appartements reflètent les attentes et le style de vie d’une clientèle mixte et avertie. En capturant l’esprit du lieu, en jouant au plus haut niveau dans l’attention du détail, Caroline Notté comble les besoins des acquéreurs en les emmenant dans le domaine de toutes les possibilités, dont le résultat final est la création d’une atmosphère qui leur ressemble !

UP-site, c’est une tour exceptionnelle, dans un quartier précurseur. Les trois appartements qui viennent d’être aménagés s’inspirent de la vie du quartier du Canal « New Generation ». Une déco stylée, personnalisée pour chaque appartement, pensée dans ses moindres détails. Reflet d’un nouveau style de vie, UP-site met en avant une communauté «Urban Lifestyle », les appartements reflètent cette tendance et sont attractifs par leur style unique et novateur. La volonté de mettre l’accent sur les vues, les perspectives, les terrasses, la luminosité et le confort de vie est primordiale. Des appartements cosy, taillés sur mesure, de nouveaux concepts de vie qui sont proposés aux futurs acquéreurs.

à Namur, sur le site du Port du Bon Dieu, les trois appartements nouvellement décorés sont le reflet d’un nouveau cadre de vie en bord de Meuse. Un concept urbain unique qui allie confort, exclusivité et modernité. Caroline Notté a mis en évidence des espaces de vie spacieux, cosy, lumineux. Le résultat : des appartements tendance et coup de cœur. Les futurs acquéreurs peuvent se projeter en un clin d’œil dans un espace intime, confor table et personnel, et choisir des ambiances qui leur ressemblent.

Un nouvelle fonction pour Marie-Dominique Simonet #Liegeairport #politique

MD Simonet

Marie-Dominique Simonet, ancienne ministre de l’enseignement pourrait devenir la nouvelle présidente de l’aéroport de Liège, rapportent plusieurs quotidiens. Les conseils d’administration de Nethys et de TEB ont déjà approuvé la candidature de l’ex-ministre.

Il reste, à présent, à l’assemblée générale de Liège Airport d’approuver cette nomination. Si la nomination de Marie-Dominique Simonet est entérinée, l’actuel président, José Happart deviendra vice-président.

Guy Wagner (Banque de Luxembourg) : “Ne pas faire de concessions au niveau de la qualité des entreprises” #banking #investment #business

guy-wagner

Lors d’un point presse à Bruxelles, Guy Wagner, chief economiste de la Banque de Luxembourg ainsi que les gestionnaires de fonds, Ivan Bouillot (actions européennes) et Tanguy Kamp (actions asiatiques), ont donné leur avis sur les perspectives des marchés financiers en 2016 et leurs portefeuilles spécifiques. L’année 2016 risque de s’avérer difficile pour les marchés boursiers et un investisseur en actions devra pouvoir supporter une volatilité accrue. A l’intérieur des marchés boursiers, il sera d’autant plus important de ne pas faire de concessions au niveau de la qualité des entreprises.

Dans son discours, Guy Wagner a passé en revue l’environnement économique actuel, marqué par des taux d’intérêt bas, des marchés boursiers volatils ainsi que des risques de contagion liés à l’effondrement des prix du pétrole. Il était accompagné par Ivan Bouillot, le gestionnaire des actions européennes et Tanguy Kamp, responsable des actions asiatiques, qui ont commenté l’impact des derniers développements sur leurs portefeuilles. Alors que le ralentissement de l’activité économique en Chine est indéniable, les derniers indicateurs publiés n’ont pas été particulièrement mauvais, précisait Guy Wagner, chef économiste de la Banque de Luxembourg et administrateur-directeur de la société de gestion BLI – Banque de Luxembourg Investments lors d’un point presse à Bruxelles : « Ils montrent que la transition vers une économie davantage basée sur la demande interne, et dans laquelle le poids des secteurs primaire et secondaire – agriculture et industrie – diminue au profit du secteur tertiaire, les services, est en bonne voie. Il serait cependant illusoire de penser que cette transition s’effectue sans heurts ou que l’économie chinoise puisse continuer à croître au rythme des dernières années. »

Aucune corrélation entre la croissance économique et les performances boursières

Tanguy Kamp qui gère le fonds en actions BL-Equities Asia, peut comprendre les craintes des investisseurs : « Suite au ralentissement économique en Chine et à la baisse du prix des matières premières, on pourrait assister dans le monde émergent, à plusieurs faillites d’entreprises dans les secteurs des métaux de base et de l’énergie. Ces défauts pourraient à leur tour porter préjudice au secteur financier qui devrait faire face à une hausse des créances douteuses ». Il mentionne aussi que le ralentissement économique en Chine n’est pas nouveau et que la correction observée sur les bourses chinoises résulte avant tout de l’éclatement d’une bulle qui s’était formée suite à la politique très accommodante de la Banque Centrale de Chine qui avait poussé les actions chinoises à des valorisations trop élevées. Enfin Tanguy Kamp, tout en restant très sélectif, entrevoit davantage d’opportunités d’achat suite à la faiblesse des cours et souligne que l’histoire a montré qu’il n’y avait aucune corrélation entre la croissance économique et les performances boursières.

La chute des marchés marquée par des éléments psychologiques 

Une partie de la chute actuelle des marchés s’explique par ailleurs par des éléments psychologiques. « Le dernier exemple récent d’un début d’année aussi mauvais fut en 2008, année qui reste dans beaucoup d’esprits. Les comparaisons avec 2008 abondent dès lors et sont utilisées comme raison pour sortir des marchés boursiers », pense Guy Wagner. « Après un deuxième semestre 2015 plus volatil et moins performant, les actions risquent effectivement d’enregistrer une année 2016 difficile malgré l’absence de placements alternatifs compte tenu du ralentissement de la conjoncture et des bénéfices, de la forte augmentation des cours boursiers depuis 2009 et des tensions géopolitiques mondiales. »

Ne pas faire de concessions au niveau de la qualité des entreprises 

Ivan Bouillot, le gestionnaire des fonds en actions européennes, ajoute : « En Europe, les statistiques économiques restent favorablement orientées par rapport à des attentes faibles, mais le rythme de croissance en absolu demeure limité. » Une gestion active se justifie d’autant plus à l’intérieur des classes d’actifs, et notamment des actions. « Dans la mesure où l’environnement économique et financier reste fragile, il est certes important de ne pas faire de concessions au niveau de la qualité des entreprises dans lesquelles on investit, mais certainement aussi au niveau de la résilience de leur activité et de leur valorisation », précisait-il. Il importe de revenir sur ce que les gestionnaires définissent comme une entreprise de qualité. « Par entreprise de qualité, nous entendons une entreprise qui dispose d’un avantage compétitif durable qui lui permet de se différencier de la concurrence et de créer des barrières à l’entrée sur ses marchés. » Ces entreprises se caractérisent par un rendement sur fonds propres élevé, un endettement peu important et une faible intensité capitalistique.

Une gestion active combinant qualité et dividendes

Un deuxième thème d’investissement, étroitement lié à celui de la qualité, reste celui-ci des dividendes. Une des stratégies d’investissement ayant produit les meilleurs résultats sur le long terme consiste à acheter des entreprises combinant dividende attrayant et faible taux de distribution des bénéfices. Guy Wagner : « Le niveau élevé du dividende rend ces entreprises particulièrement attrayantes pour les investisseurs à la recherche de revenus récurrents, alors que le faible taux de distribution rassure sur le caractère soutenable de ce dividende, voire de son potentiel d’augmentation. »

« Older Entries