Author Archives: simondesgain

Le rapport annuel de la GIMV #economie

gimvLes résultats de l’exercice 2014-2015 portent sur la période du 1er avril 2014 au 31 mars 2015.Points clés (chiffres consolidés)

Résultats

  • Résultat net (part du groupe) : 136,0 millions EUR (ou 5,35 EUR par action)
  • Plus-values nettes réalisées : 102,6 millions EUR
  • Plus-values nettes non réalisées : 45,9 millions EUR

Fonds propres (au 31/03/2015)

  • Valeur des fonds propres (part du groupe) : 1 092,6 millions EUR (ou 42,97 EUR par action)

Dividende

  • Dividende stable pour l’exercice 2014-2015 : 2,45 EUR brut (1,84 EUR net) par action (sous réserve de l’accord de l’AG du 24 juin 2015)
  • Gimv opte pour un dividende entièrement en espèces

Bilan (au 31/03/2015)

  • Total du bilan : 1 136,0 millions EUR
  • Situation de trésorerie nette : 184,8 millions EUR
  • Portefeuille : 920,2 millions EUR

Investissements

  • Investissements (au bilan) : 154,3 millions EUR (67,0 millions EUR au quatrième trimestre). Investissements supplémentaires via les fonds de co-investissement : 36,7 millions EUR (7,1 millions EUR au quatrième trimestre).
  • Investissements totaux (au bilan et via les fonds de co-investissement) : 191,0 millions EUR (74,1 millions EUR au quatrième trimestre).

Désinvestissements

  • Recette totale des ventes provenant des désinvestissements (au bilan) : 332,0 millions EUR (38,9 millions EUR au quatrième trimestre). Recettes supplémentaires provenant des désinvestissements via les fonds de co-investissement : 35,5 millions EUR (14,5 millions EUR au quatrième trimestre).
  • Désinvestissements totaux (au bilan et via des fonds de co-investissement) : 367,5 millions EUR (53,5 millions EUR au quatrième trimestre).
  • Recettes provenant des désinvestissements : 44,9 % au-dessus de leur valeur comptable au 31 mars 2014 et un multiple de 2,0 x par rapport à leur valeur d’achat initiale.

L’Administrateur délégué Koen Dejonckheere au sujet des résultats de l’exercice écoulé : « L’an dernier, nous avons récolté les fruits de projets d’investissement menés à bien, tout en bénéficiant d’un climat favorable sur les marchés financiers et d’une reprise économique prudente. Le niveau quasiment record des désinvestissements et l’accroissement de la valeur du portefeuille existant se sont traduits par un excellent résultat annuel et une hausse de la valeur de l’actif net supérieure à la moyenne à long terme. Au cours de l’exercice, nous avons investi dans six nouvelles entreprises prometteuses et dans le développement des participations existantes – avec, comme résultat, le maintien de la taille du portefeuille, lequel offre un large potentiel de rendement pour l 9;avenir. En outre, la situation de trésorerie  en augmentation nous permettra de soutenir cette croissance. »

Koen Dejonckheere commente également la récente introduction en bourse de TINC: « TINC est une entreprise issue de notre joint-venture spécialisée dans les infrastructures. Elle est à présent une référence dans le domaine des investissements en infrastructures au Benelux. Sa récente introduction en bourse lui a permis de lever des fonds supplémentaires, en plus de son financement institutionnel existant, afin de poursuivre sa stratégie de croissance ambitieuse. »

Le président Urbain Vandeurzen ajoute : « Au-delà de ces excellents résultats, le portefeuille actuel reflète parfaitement l’évolution de Gimv. Il s’agit en effet d’un portefeuille renouvelé et prometteur qui correspond davantage à notre stratégie de plateformes. Nos collaborateurs ont ainsi la possibilité de participer activement aux projets de transformation et de croissance menés par les sociétés et les entrepreneurs entreprises les plus prometteurs de leur secteur. Cela doit nous permettre de réaliser notre ambition, “building leading companies”, et de favoriser la création de valeur et la croissance. »

Il poursuit : « Conformément à notre politique en matière de dividendes, nous proposons de nouveau cette année à nos actionnaires un dividende stable, qui, combiné à une bonne croissance de la valeur de l’actif net, offre un rendement très attractif. »

 

FlixBus reliera Bruxelles à Berlin et Paris #bruxelles #europe #paris #transport

flixbus

La compagnie d’autocars allemande, FlixBus, va étendre son offre en Belgique et en France. Elle reliera dès jeudi Bruxelles ou Anvers à des villes comme Amsterdam et Paris, a-t-elle fait savoir mardi.

Pour Anvers, le site internet de la compagnie renseigne des connexions quotidiennes directes avec Amsterdam, Utrecht et Paris. Plus d’options sont offertes au départ de Bruxelles avec entre autres Amsterdam, Paris et plusieurs villes allemandes comme Cologne. Moyennant une escale à Amsterdam, un voyageur peut également relier Bruxelles et Berlin.FlixBus a fusionné en début d’année avec sa compatriote MeinFernbus pour constituer le leader du secteur en Allemagne.

Le projet « Cloche d’Or » : un projet mixte au design innovant conjuguant commerces et résidentiel premium #immobilier #luxembourg

LCO_Vue-angle-Blv-Kockelscheuer-Rosalind-Franklin

Situé au centre de la Grande Région*, et au cœur du nouveau quartier de Luxembourg ville, le site a pour ambition d’être le point d’orgue du développement du quartier, initié et pensé par Grossfeld PAP, au Ban de Gasperich**. Il proposera une mixité exemplaire de fonctions (logements, commerces, bureaux, écoles) et d’infrastructures de transports (train, tram, bus et autoroutes). L’ensemble de ces paramètres en fait un pôle de forte attractivité (490.000 m² de bureaux soit +/- 25.000 travailleurs et plus de 2.300 nouveaux habitants).

Un projet emblématique pour le grand-Duché du Luxembourg

Le centre commercial s’insère dans ce projet urbain global et emblématique  à vocation mixte.  Pas moins de 225 logements et 120 boutiques cohabiteront au sein d’un ensemble architectural unique.

Bien plus qu’un centre commercial, il sera aussi un lieu touristique toujours animé, bénéficiant d’une atmosphère unique, lumineuse, spatiale, réconfortante, alternant repos et passion. Le caractère Premium du projet « Cloche d’Or » se définit pleinement dans la spécificité du Grand-Duché du Luxembourg à savoir « du qualitatif, offrant service et sourire ».

Eric Mathieu, Directeur Immobilier  LCO1-Immochan *** souligne: « la volonté affirmée du projet La Cloche d’Or (LCO) est clairement d’offrir aux habitants de la Grande Région une destination multi-facettes innovante et chaleureuse.  Cela se traduit sur le terrain par l’originalité et la diversité visée des 120 enseignes que LCO réunira pour la première fois dans un même lieu du territoire. Ce projet  est la meilleure preuve que le Grand-Duché du Luxembourg peut et doit croire en son potentiel, sa pérennité et son renforcement commercial ».

Une offre commerciale unique

Parfaitement intégré dans la faible déclivité du terrain, le centre commercial se répartit sur 3 niveaux, un niveau Hyper, un rez-de-chaussée et un premier étage.

L’hypermarché occupera une surface de vente de l’ordre de 12.500 m2 hors réserves et ateliers/quais.  Auchan travaille à un concept innovateur et surprendra le marché luxembourgeois avec une volonté affirmée de différenciation avant-gardiste ; marquant ainsi son implantation pérenne au Grand-Duché du Luxembourg.

Quelques dates

Le centre commercial LCO ouvrira ses portes à l’automne 2018. Sa construction démarre actuellement avec une première phase de terrassements et de fondations profondes. Les travaux de renforcement des voiries et infrastructures publiques (routes, tunnels, couloir écologique et parc publique) ont débuté. A l’horizon du printemps 2019, l’ensemble des logements devra être livré.

Et Philippe Provost  PMG LCO1 de conclure : « L’ambition de notre projet n’est pas de concurrencer  l’offre commerciale existante mais bien de la renforcer et de se différencier en développant davantage l’attractivité commerciale du Grand-Duché du Luxembourg  par un concept innovant et Premium.  L’objectif est d’en faire une référence qualitative dans le cercle exclusif des centres européens.  Notre projet offre de plus une mixité rarement rencontrée dans un projet neuf, intégrant un nouveau concept résidentiel propre au GDL et garant de vie et d’animation».

*La Grande Région est un groupement européen de coopération territoriale regroupant diverses divisions territoriales de quatre pays de l’Europe rhénane : l’Allemagne, la Belgique, la France et le Luxembourg. Il s’agit du premier Groupement mis en place afin de devenir l’autorité de gestion unique pour un programme européen. Elle est située entre le Rhin, la Moselle, la Sarre et la Meuse. La Grande Région a pour but d’améliorer la coopération politique, économique et les partenariats entre les différents acteurs.

**Le Ban de Gasperich constitue le lieu privilégié pour l’intégration du centre commercial, qui s’insère dans un contexte urbain très dynamique. Il est stratégique car il constitue le nouveau et unique développement d’envergure – après le Plateau du Kirchberg – de la Ville de Luxembourg dans son périmètre immédiat.

*** Fondée en 1976, Immochan, filiale immobilière du Groupe Auchan, est aujourd’hui l’une des premières immobilières commerciales européennes de centres commerciaux, avec 639 M€ de revenus en 2013. Immochan a fondé son expertise d’opérateur global autour de 3 métiers majeurs : promotion, commercialisation, et exploitation/gestion du patrimoine. Une stratégie de responsabilité globale qui garantit à ses partenaires privés et publics la solidité et la pérennité de chacun de ses programmes.

Bureaux flexibles gare du luxembourg à Luxembourg #bruxelles #business

IMG_0400

Ce jeudi 18 mai, le tout premier espace de travail flexible a été inauguré à gare du luxembourg.
Le nouveau centre Regus Express/SNCB de gare du luxembourg  comprend un business lounge avec des tables de lecture, des fauteuils-lounge, desthinkpods, quatre salles de réunion et un wi-fi haute vitesse. Les voyageurs peuvent utiliser le lieu pour rencontrer leurs clients ou pour faire du travail administratif à quelques mètres à peine des quais.

De plus, le centre est équipé d’une assistance administrative professionnelle avec, par exemple, une assistance pour l’impression de documents ou pour la réservation d’un taxi ou d’un restaurant. Le nouveau Centre Regus Express est accessible à partir de 5 euros par heure.

IMG_0398

 

Simon DESGAIN

Entrepreneuriat Jeunes: Pour une approche régionale coordonnée #bruxelles #jeunes

impulse

jeunesentrepreneursDans le rapport 2013 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM), un focus sur les jeunes montre que le taux d’activité entrepreneuriale des jeunes belges (18 à 34 ans) est le plus faible de l’UE (3,1% contre 9,2% en moyenne). Toujours selon le même rapport, la Belgique présente de très faibles scores au niveau de l’intégration de la formation à la création ou la gestion de PMEs dans le programme d’éducation des niveaux primaires & secondaires ou encore au niveau des normes sociales et culturelles. Moins d’un tiers de la population belge considère qu’elle a les capacités et les connaissances nécessaires pour entreprendre (30,4% pour la Belgique contre 42,3% pour l’UE).

“Pour encourager la création d’activités économiques et d’emplois pour les Bruxellois, il est nécessaire de créer une culture entrepreneuriale, une culture dans laquelle la créativité et l’innovation sont activement encouragées, une culture qui imprègne les écoles, le milieu extrascolaire, le milieu familial. explique Bruno Wattenbergh, directeur opérationnel d’impulse.brussels

En 2008, pour la première fois à Bruxelles, des structures expérimentées dans le domaine de la sensibilisation à l’entrepreneuriat ont défini une stratégie commune visant les jeunes. Boost Your Talent (BYT) est né sous l’impulsion de cinq acteurs complémentaires : ICHEC via Step2You, Les Jeunes Entreprises, Groupe One, UNIZO via Stichting Onderwijs & Ondernemen et impulse.brussels. Ce projet, soutenu par le fonds FEDER, a porté ses fruits. En 7 ans, BYT a formé directement près de 16.000 jeunes au travers de l’école et du milieu extra-scolaire. Plus de 700 enseignants/formateurs/animateurs ont organisé une action de sensibilisation avec leurs jeunes.

Les jeunes qui bénéficient d’un apprentissage entrepreneurial acquièrent des connaissances sur les métiers de l’entreprise ainsi que des compétences et des aptitudes essentielles, telles que la créativité, l’esprit d’initiative, la ténacité, le travail en équipe, la compréhension des risques et le sens des responsabilités. C’est cet état d’esprit qui permet aux entrepreneurs de transformer les idées en action.” explique Virginie Losson, responsable du projet Boost Your Talent@impulse.brussels.

 

Le défi de la transition

“Dualisation et décrochage scolaire, taux de chômage élevé des jeunes peu qualifiés, précarité chronique soulignent les difficultés des transitions des jeunes entre l’enseignement et l’emploi. C’est pourquoi, il est important dans le contexte actuel d’avoir une approche régionale coordonnée qui regroupe les différents partenaires.” explique Didier Gosuin, Ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi.

Un nouveau projet a été introduit auprès de la Commission européenne. Dans la prolongation de Boost Your Talent, il propose une palette d’actions allant de la sensibilisation dès le plus jeune âge à la création de l’entreprise, mais met aussi l’accent sur un vide existant entre les actions de sensibilisation dans les écoles et les structures d’accompagnement à la création.

Ce nouveau projet, plus ambitieux, regroupe de nombreux partenaires, et propose entre autres des actions qui permettent une meilleure transition des jeunes à l’image du concept unique créé par NFTE. “Le taux de réussite de ce projet est de 82%. 11% des jeunes se lancent comme indépendants, 59% trouvent un emploi et 12% reprennent leurs études.» explique Erik Dauwen, Directeur du NFTE.

Quick ouvre un nouveau restaurant à Evere #evere #fastfood

quick

Un nouveau restaurant Quick ouvrira ses portes le vendredi 22 mai à Evere. Ce nouveau restaurant fait partie du projet Leonardo, qui accueillera entre autres un Decathlon. Ce nouveau Quick permet la création d’une trentaine d’emplois.

Leonardo
Le projet immobilier Leonardo se situe sur le site Da Vinci qui comprend un centre commercial de 18 700 m2, avec un magasin Decathlon, une papeterie, une salle de fitness et une crèche.

Le décor « Bon Voisin » a été choisi pour ce Quick entièrement aménagé selon le nouveau design de Quick. Le restaurant comptera 200 places assises et sera équipé de bornes de commande pour que les clients aient la possibilité d’introduire eux-mêmes leur commande et payer, avant de la réceptionner ensuite au comptoir prévu à cet effet.

Le restaurant franchisé sera géré par Christian Deboudt, déjà responsable des restaurants Quick de Bruparck et de la Bascule. « Avec l’aide de mon équipe de 30 collaborateurs, il me tarde de faire de ce nouveau Quick un lieu agréable, où les clients pourront profiter d’un délicieux menu ou d’un encas dans un cadre moderne », explique Christian Deboudt.

Certification BREAAM
Pour l’ouverture de cet établissement, Quick a obtenu le certificat BREAAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method). Il s’agit d’un certificat qui garantit la durabilité et l’efficacité énergétique du restaurant.

Une possible fusion entre Ahold et Delhaize #economie

Delhaize

Une fusion entre la chaîne de supermarchés néerlandaise Ahold, maison mère d’Albert Heijn, et le groupe belge Delhaize profiterait aux deux entreprises, ont indiqué lundi plusieurs analystes à l’ANP, à la suite de rumeurs faisant état de pourparlers entre les deux chaînes. Chacune des sociétés s’est notamment renforcée aux Etats-Unis ces derniers temps. Delhaize et Ahold sont actifs sur la côte est américaine mais seules quelques activités des deux groupes se chevaucheraient en cas de fusion dans l’un ou l’autre Etat. Ahold pourrait en outre aider Delhaize à prendre la première place du secteur en Belgique. Les Belges pourraient notamment apprendre des Néerlandais en matière de ventes en ligne.

Delhaize et Ahold n’en sont pas à leur première manœuvre de rapprochement. Des négociations très avancées avaient déjà été menées en 2006 mais à l’époque, le puissant Ahold n’y aurait pas trouver son compte.

Les pays du Golfe investissent en Belgique #economie #belgique #investissement

usine

La société saoudienne Energy Recovery Systems (ERS), propriété d’un investisseur saoudien, va construire une usine sur une parcelle de 150 hectares au port d’Anvers. Elle servira au recyclage de déchets et de matières premières en provenance de la pétrochimie et des industries d’engrais, pour en faire de l’ammoniac et de l’urée. La puissante société originaire d’Arabie Saoudite débloque un montant astronomique : 3,7 milliards d’euros.

Malgré une rente confortable provenant de la production des hydrocarbures, les Etats du Golfe tentent de diversifier leur économie. Les mannes financières sont gigantesques. Les fonds souverains, conséquents. Le plus grand fonds souverain (c’est-à-dire public) se trouve au Qatar : les avoirs du QIA, la Qatar Investment Authority, approchent les 800 milliards de dollars.

 

Simon DESGAIN

Proximus et bpost bientôt privatisées #entreprise #proximus #bpost

proximus2014

Le ministre responsable des Entreprises publiques, Alexander De Croo, porte un projet de loi qui mettra quasiment fin à l’ingérence du gouvernement dans la gestion des deux entreprises. Objectif du texte soumis vendredi au conseil des ministres: supprimer les dispositions qui empêchent une vente de la participation de l’État dans ces entreprises.

Le texte supprimera ainsi la règle qui interdit au gouvernement de réduire sa participation en dessous du seuil des “50% du capital + 1 action, selon L’Echo.

Si le gouvernement décidait de vendre ses parts dans Proximus, ce qui n’est pas à l’ordre du jour, la vente rapporterait 6 milliards d’euros tandis que la privatisation de bpost générerait près de 2,6 milliards d’euros.

La Belgique : une economie en bonne voie #economie #belgique #business

croissance-fleche

La Commission européenne prévoit une légère accélération de la croissance et de la création d’emploi en Belgique. Mais notre économie présente toujours un “profil relativement plat”. En ce qui concerne l’ensemble de l’Union, le commissaire Pierre Moscovici estime qu’il y a “aujourd’hui des indications qu’une véritable reprise cyclique est en cours”.

Après une croissance de 1% l’an dernier, la Commission européenne s’attend à une légère accélération de l’économie belge l’année prochaine. Le produit intérieur brut (PIB) devrait croître de 1,1% cette année, puis de 1,5% en 2016.

« Older Entries