Tag Archives: bruxelles

3h17 pour Bruxelles-Luxembourg ! Une ligne scandaleusement négligée ! #sncb #cfl #nmbs #train #bruxelles #luxembourg

 

train

Pendolino et privatisation: deux solutions pour sortir de l’ornière ?

f

François Bellot, spécialiste MR des infrastructures ferroviaires.

 

“François Bellot, député wallon MR, s’attaque à la SNCB et au gouvernement wallon pour leur indifférence et leurs inactions face à l’amélioration de la ligne Bruxelles-Luxembourg. »

Invité à MAtele, le député wallonMR et bourgmestre de Rochefort, ancien président de la commission infrastructures de la Chambre, et donc spécialiste en matière ferroviaire, laisse paraître son incompréhension et son indignation face au manque de modernisation et au délaissement de la ligne qui relie Bruxelles à Luxembourg-ville en passant par la capitale wallonne, Namur.

Avec une vitesse moyenne de 76 Km/h, les trains qui relient Bruxelles à Luxembourg mettent 3h17 pour parcourir 250 km. C’est aberrant quand on sait que la distance entre le Luxembourg et Bruxelles est de 250 Km alors que le train qui relie Bruxelles à Paris met 1h22 pour parcourir 300 Km.

« Dans les années 80, les lignes Bruxelles/Paris, Bruxelles/Cologne et Bruxelles/Amsterdam ont fait l’objet de travaux importants. La ligne Bruxelles/Luxembourg/Strasbourg a, quant à elle, été délaissée. La dernière fois qu’on l’ a rénovée, c’était en 1958. » s’est exprimé le député.

L’inaction du gouvernement est la conséquence du problème communautaire qui touche la Belgique depuis de longues années. La Flandre et la Wallonie n’ont pas la même manière de fonctionner ni les même priorités. Selon François Bellot, le gouvernement wallon est trop lent pour l’octroiement des permis d’urbanisme. De plus, la Wallonie ne parvient pas à un accord commun au sein même de son gouvernement et n’arrive pas à fixer clairement ses priorités. « Le temps pour le permis d’urbanisme est trop long. Entre 2003 et 2016, le coût des travaux a augmenté de 30 pourcent. Plus on attend, plus le montant des travaux augmente. » rajoute le bourgmestre.

La SNCB s’est concentrée sur le réseau wallon. La priorité a été donnée à la construction du RER et à la gare de Liège. « C’est surprenant de la part des autorités européennes de ne jamais avoir insisté sur l’importance des lignes internationales. C’est d’autant plus surprenant quand on sait que la SNCB peut disposer de subsides européennes pour effectuer les travaux. Aucune démarche administrative n’a été entamée, aucun dossier n’a été déposé ».

Le député MR pointe du doigt l’incompétence de la région wallonne à se fixer des priorités alors que : « le gouvernement flamand a des priorités, une stratégie. Aujourd’hui, on se retrouve entre deux lignes en cours de route. Il faut en terminer une avant de continuer l’autre car il n’y a pas assez d’argent pour les deux. Là aussi, le gouvernement wallon est incapable se décider ».

La ligne qui relie Bruxelles à Luxembourg compte environ 42 000 voyageurs chaque jour.

Devant l’incurie et l’inertie des pouvois publics, notre journal considère qu’il faut aller vers un partenariat public-privé et l’introduction, comme déjà envisagé du train “pendolino”, adapté aux conditions de l’Ardenne, sur la ligne Bruxelles-Luxembourg.

Advertisements

La Russie est prête à coopérer avec les entreprises européennes #Russie #Europe #business

Russie

Les autorités russes se disent prêtes à travailler avec les entreprises européennes malgré la situation politique actuelle entre la Russie et l’Union européenne.

L’atelier a été organisé par la chambre de Commerce belgo-luxembourgeoise pour la Russie pour les hommes d’affaires travaillant avec la Russie et la Biélorussie.

Andrei Belyaninov, directeur du service fédéral russe des douanes, a déclaré qu’il était important pour la communauté des affaires de jouer un rôle essentiel dans la coopération entre la Russie et le Bénélux.

Il ajoute que de nombreuses niches, qui étaient traditionnellement occupées par des entreprises européennes sur le marché russe, étaient, à présent, prises par des partenaires russes en Asie maintenant que les relations entre Moscou et l’UE était dans une impasse.

Christian Vandervaeren, chef de l’administration général des douanes et accises, a assuré que la Belgique ne prévoyait pas de renoncer à son partenariat avec la Russie, malgré les conditions de sanctions actuelles. Par ailleurs, il a indiqué que la Belgique occupait la cinquième position sur la liste des plus grands exportateurs de l’UE en Russie.

www.ccblr.org

 

L’impact financier du lockdown à Bruxelles #bruxelles #business

BECI

Après les attaques de Paris, la Belgique, et plus particulièrement Bruxelles, a été pointée du doigt, accusée d’être un foyer de djihadistes. Bruxelles a également dû subir un lockdown après que le niveau de menace terroriste ait été relevé. Evidemment, tout cela a eu un impact économique sur la capitale.

Suite à une enquête de BECI auprès des entreprises, Thierry Willemarck, Président de la fédération bruxelloise des entreprises BECI, le Ministre-Président Rudi Vervoort, en charge de la sécurité et de l’image de Bruxelles, et le Ministre bruxellois de l’économie et de l’emploi Didier Gosuin donnaient une conférence de presse pour répondre aux questions de l’impact du lockdown à Bruxelles.

L’enquête, réalisée entre le 14 et le 24 novembre, révèle que peu importe sa situation géographique, une entreprise sur deux a subi une baisse significative de son chiffre d’affaire (supérieure à 20% en novembre). Les secteurs les plus touchés sont : l’hôtellerie, les restaurants et cafés, le tourisme, les commerces et la culture. Plus les entreprises sont proches du centre-ville, plus l’impact a été important.

Vous pouvez visionner l’entièreté de la conférence de presse dans la vidéo ci-dessous.

video: Lofti Amine Hachemi

 

Rosia LIRA

Erreur de calcul en défaveur des communes Bruxelloises. #bruxelles #budget

xavier_lienart_small

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il semblerait que certaines communes bruxelloises aient été défavorisées suite à une erreur de calcul. D’après la commune de Woluwe-Saint-Lambert qui a relevé cette erreur, six communes seraient financièrement victimes de l’inexactitude des calculs.

“Nous nous sommes rendu compte qu’au lieu d’utiliser la moyenne régionale, la Région bruxelloise utilise la somme de moyennes communales de densité pour fixer la base de répartition de cette partie de la DGC” explique Xavier Liénart, échevin woluwéen des Finances.

Ce sont des millions d’euros qui sont concernés par cette erreur de calcul. En 2015, Woluwe aurait perdu 2,414 millions. “C’est la commune de Forest qui paye le plus cher ce problème comptable avec un manque à gagner de plus de 2,8 millions d’euros en 2015. Berchem­-Sainte­-Agathe, Evere, Ganshoren et Jette perdent également entre 1,650 et 2,172 millions d’euros.”, commente Xavier Liénart.

Ryanair créera 8 nouvelles lignes à Bruxelles et Charleroi #bruxelles #charleroi #aviation

oleary

Ryanair continue ses efforts afin de relier Bruxelles et Charleroi aux grandes villes européennes. La compagnie veut aussi augmenter les fréquences de vol.

Ryanair a annoncé vouloir inaugurer 8 nouvelles lignes aériennes depuis Bruxelles et Charleroi. Depuis Bruxelles, il sera possible de rejoindre Hambourg , Madrid, Malte et Milan Malpensa. Depuis Charleroi, ce sont les villes de  Toulouse, Sofia, Timisoara et Vérone qui pourront être atteintes.

La compagnie aérienne continuera de desservir les grandes capitales européennes, en assurant une fréquence de vol plus élevée et des tarifs encore plus bas. Michael O’Leary, CEO de Ryanair, s’est félicité de créer un traffic de plus de 8 millions de passagers et de pourvoir 6.300 emplois dans les deux aéroports.

 

Shervin Labani

Réaménagement du quartier du midi à Bruxelles. #bruxelles #immo #urbanisme

 

 

 

Nouveau visage gare Midi

“L’aménagement du quartier entourant la gare du midi aura bien lieu, le gouvernement bruxellois a confirmé. Trois tours y verront le jour. »

 Les travaux seront à la charge de l’architecte Djamel Klouche. Il en a présenté les grandes lignes devant Rudy Vervoort, ministre président de la région Bruxelles-Capital du le développement territorial et la fonction publique.

Un ensemble immobilier de 90 mètres de haut sera prévu. Il accueillera un espace de 86000 m2. L’immeuble sera occupé par la SNCB qui est, pour le moment, dispersé dans tout le quartier. Le patrimoine de l’immeuble qui abritait le tri postal sera préservé et l’espace sous les voies, inoccupé depuis 50 ans, sera mis en valeur.

Le projet veut redonner vie aux bâtiments de l’architecte Adrien Blomme, très reconnaissable avec ses colonnes égyptiennes. Le marché hebdomadaire du midi servira de halles alimentaires, mais aussi à l’horeca. Un espace sera réservé au numérique ou à une activité de loisir bruyante. Le reste sera aménagé en garage pour vélos de 500 à 1000 places.

L’esplanade de l’Europe deviendra un espace sans voiture et des arbres y seront plantés. Le projet « Victor » viendra compléter les travaux. Il prévoit la construction de 3 tours. L’une fera 140 mètres et accueillera 375 logements. Les 2 autres seront aménagées en bureaux. Un concours architectural aura lieu pour apporter une touche de créativité et de nouveauté au projet.

 

 

Djemma SIMONYAN

94ème Salon de l’Auto #bruxelles #auto

BMW4

Nous voici enfin en janvier, un mois tellement attendu par tout amateur d’automobiles! Rendez-vous, dès lors, à “Brussels Expo”, du 14, jour d’ouverture au grand public, au 24 janvier, pour la 94ème édition de l’ “European Motorshow Brussels”, annoncée par la “FEBIAC”, organisatrice de ce Salon, lors de sa conférence de presse, comme étant celle de “toutes les nouveautés” (sic), essentiellement via une nouvelle implantation de 117 exposants, se répartissant dans 11 “Palais”, sur une superficie de 100.000 m².

Ainsi, Pierre Lalmand, Directeur général du Salon, nous confiait: “Le Salon effectue, lors de chaque édition, un sondage de ses visiteurs et de ses exposants pour relever les points forts et les points à améliorer de ses organisations. Récemment, ces sondages ont mis en avant un déséquilibre entre les deux extrémités de l’exposition, raison pour laquelle nous avons proposé aux exposants “premiums” de migrer vers le “Palais 1″. Cela devrait nous permettre de proposer aux visiteurs une visite plus agréable et plus fluide avec des pôles d’intérêts mieux répartis sur l’ensemble du Salon”. 

Dès lors, pour les habitués, attention aux changements: les deux-roues motorisés ont quitté le “Palais 1”, qu’ils occupaient sans discontinuer depuis l’édition 2009, pour y être remplacé par les exposants automobiles dits “premiums”. Par ailleurs, la désormais incontournable “terrasse” et sa célèbre “piscine”, ont déménagé du “Palais 12”, où elles étaient installées depuis 2014, pour rejoindre, ainsi, quelques-unes des plus prestigieuses réalisations de l’industrie automobile. De fait, les 15 exposants présents dans ce “Palais 1” nous présenteront une quantité de modèles, dont certains ne manqueront pas de nous surprendre.

Au “Palais 2”, en attraction, l’exposition de “Youngtimers”, modèles de voitures qui ont marqué les années ’70 à ’90 du siècle dernier, qui, trop jeunes pour être rangées parmi les “Oldtimers”, n’incarnent pas, non plus, les concepts et les techniques d’aujourd’hui. Les visiteurs nostalgiques, qui y voient le moyen de revivre leur jeunesse, mais aussi les amateurs, qui souhaitent conduire une voiture “classique” sans trop investir, y trouveront leur compte, grâce à un véhicule fiable qui ne coûte pas trop cher, ni à l’achat, ni à l’entretien.

Témoins vivants d’un pouvoir de séduction “vintage” qui ne faiblit pas, présent aussi bien dans la mode que dans le mobilier ou la décoration, plus de 30 représentants “Youngtimers” seront présents au “Palais 2”, de même que 9 motos emblématiques de la même période. Illustrant le phénomène “disco” des “seventies”, au milieu des véhicules, une piste de patins à roulettes attendra les visiteurs, pour qui  la “Vlaamse Rollerbond” aura mis des patins traditionnels à disposition… Ambiance assurée! …

Dans ce Salon, plus dynamique que jamais, nous retrouverons les exposants “motos” dans les “Palais 3 & 8”, alors qu’au “Palais 12” une piste d’essais “indoor” sera prévue, sur laquelle se côtoieront véhicules écologiques et tous-terrains, la “Tech Track”, où vous vous offrirez, que vous soyez spectateurs ou acteurs, des sensations douces ou plus fortes, mettant en valeur les innovations technologiques des exposants. Une expérience à ne pas manquer!

Quant aux “Palais 4, 5, 6, 7, 9 & 11”, sans oublier le “Patio”, ils seront réservés aux exposants automobiles traditionnels, qui, tous, rivaliseront d’originalité pour nous présenter leurs nouveautés, certaines en 1ères européennes ou mondiales.

Côté animations, ce Salon nous proposera, au “Palais 3”, dans une ambiance musicale assurée par un “DJ”, son exclusif et époustouflant “Circus Trial Tour”, spectacle vrombissant réunissant le “Moto Trial Freestyle”, le “BMX” et … la danse “Hip Hop”, les plus petits, dès 5 ans, pouvant être initié à la conduite de motos électriques entre 2 représentations.

Affiche Salon de l'Auto

Du côté des professionnels, outre la journée du 13 janvier qui leur est réservée, notons, le 14 janvier, l’organisation, par la “FEBIAC”, de son 5ème congrès bisannuel de haut niveau, en collaboration avec l’ “ACEA” (“Association des Constructeurs européens d’Automobiles”). Cet “European Automotive Forum” abordera les applications qui améliorent non seulement le confort de conduite, mais aussi la fluidité du trafic, utilitaires légers, camions et deux-roues motorisés interagissant de plus en plus.

Ce congrès rassemblera quelques 350 participants, dont quelques-uns des plus hauts responsables politiques européens, des CEO, des stratèges, des professionnels du marketing, des commerciaux et des ingénieurs. Ouvert par la Ministre fédérale de la mobilité, Jacqueline Galant, il permettra au “bureau McKinsey” de présenter sa nouvelle étude sur la connectivité dans le secteur automobile, et donnera la parole à la Commissaire européenne aux Transports, Madame Violeta Bulc, ainsi qu’à un membre du Parlement européen, initiateur du système “eCall”, Monsieur Philippe De Backer.

Ainsi donc le 94ème “European Motorshow Brussels” – qui sera officiellement inauguré, au lendemain d’une soirée de gala en smokings et robes de soirées, par le Prince Laurent, le 13 janvier, à 10h. – nous intéressera tous, professionnels comme simples visiteurs, nous présentant, plus que jamais, tout ce que les industries automobile et motocycliste créent de mieux, leurs véhicules du présent et prototypes du futur, source de fascination, rejoignant les “Youngtimers”. Assurément, nous ne pouvons manquer de visiter ce Salon 2016, innovant à souhait par ses déménagements stratégiques, plein de vie et d’animations en tous genres, qui nous permettra de découvrir la gamme complète des véhicules actuels, dont une trentaine en primeurs, pour le simple plaisir des yeux ou en vue d’un achat, tous les renseignements techniques pouvant nous être donnés sur place! …

Ouverture 7 j./7, de 10h. à 19h., avec nocturnes jusqu’à 22h., les vendredis 15 et 22 janvier, ainsi que le lundi 18. Prix d’entrée: 15€ (13€: en prévente, sur http://www.autosalon.be; 9€: de 06 à 12 ans; gratuit: – de 6 ans; selon votre gare de départ/cfr. “SNCB”: prix combiné avec le chemin de fer et le métro; 200€: groupes de 20 pers.; 35€25: journée professionnelle, jusqu’à 18h., le mercredi 13 janvier).

Yves Calbert.

 

« Older Entries