Tag Archives: Chine

BMW Briliance Automotive inaugure une nouvelle usine de moteurs avec fonderie de métaux légers en Chine. #BMW #Chine

BMW

L’usine produira des moteurs trois et quatre cylindres essence +++ La fonderie de métaux légers fera office de référence en termes de production durable +++ La production de batteries à haut-voltage est également annoncée +++ Oliver Zipse : « la nouvelle usine de moteurs renforce notre forte implication sur le marché chinois » +++ Veuillez trouver la communiqué de presse et le fact sheet en anglais en annexe.

La #Chine souhaite créer 1.500 emplois à #Louvain-la-Neuve. #brabantwallon #business #emploi

louvain la neuve

La Chine souhaite créer 1 500 emplois en Belgique, dont 800 à 900 pour les ressortissants belges. Le roi Phillipe s’est rendu en Chine afin de présenter son projet d’incubateur d’entreprise, le “China-Belgium Technology Center’ (CBTC). Ce dernier sera inauguré en août dans le aprc scientifique de l’UCL de Louvain-la-Neuve.

Selon Paul Magnette (PS)”ce projet d’incubateur est au coeur des priorités wallonnes, du Plan Marshall 4.0, puisqu’il est question à la fois d’innovation et de diversification de nos sources d’exportation.”

Au total, cinq incubateurs vont être construits d’ici 2017. Le but de cette opération est d’installer définitivement sur le marché belge des entreprises chinoises de haute technologie, nanotechnologie, télécommunications, informations et développement durable.

L’UCL ne cache pas son ambition de faire de son pôle une sorte d'”intelligence valley”, qui permettrait de renforcer les recherches en matière de technologie. Il est prévu qu’il y a ait des interactions entre entreprise belges et chinoises, et la CBTC promet d’ouvrir un marché chinois aux entreprises wallonnes.

 

Shervin LABANI

La #Chine va importer de la #viande de #porc belge. #chine #mrbe

borsus

Le Ministre de l’Agriculture Willy BORSUS était en Chine tout récemment pour présider à la signature d’un mémorandum visant à développer les exportations de viande de porc. Il a été en présence du Ministre chinois de l’AQSIQ (General Administration of Quality Supervision, Inspection and Quarantine of the People’s Republic of China), Zhi Shuping.

En avril 2009, les Agences pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire belge et chinoise (AFSCA et AQSIQ) signaient un protocole pour l’exportation de viande de porc belge vers la Chine.
Malheursement, certaines entreprises s’étaient vues refuser l’accès au sol chinois pour des raisons sanitaires, et ce après inspection.

Depuis 2009, le principal souci de la Belgique fut d’élargir le nombre d’entreprises libres de proposer leurs produits sur le marché chinois. C’est dans ce cadre-même que Willy Borsus a signé aujourd’hui un “Memorandum of understanding” entre la Belgique et la Chine, à Pékin, à la conférence de la CNCA (Certification and Accreditation Administration).

Ce mémorandum va permettre à plus d’entreprises d’exporter de la viande de porc vers la Chine, ce qui correspond à une étape importante pour le secteur belge.

Une visite du site d’inspection sera organisée en 2015 afin d’évaluer le système belge et d’élargir le nombre de firmes offreuses. De plus, chaque établissement qui aura un plan d’action approuvé par l’AFSCA pourra exporter ses produits en Chine.

Willy Borsus s’est félicité de cette avancée : « Nous l’avons vu avec l’embargo russe sur une partie de nos produits agricoles : les exportations à l’échelle mondiale sont capitales pour nos producteurs. Etre présent sur un marché comme la Chine est une avancée réelle. Davantage d’entreprises belges vont désormais pouvoir exporter leur viande de porc en Chine. Le mémorandum signé aujourd’hui constitue une étape primordiale qui, je l’espère, sera suivie d’autres initiatives similaires, notamment pour la viande bovine pour laquelle des démarches sont d’ailleurs déjà en cours ».

Ctte signature va permettre d’accroitre significativement notre potentiel d’exportation de viande porcine vers la Chine, ainsi que d’ouvrir une nouvelle perspective d’ouverture réciproque des marchés belges et chinois.

 

Shervin LABANI

Le géant de l’Internet chinois investit dans un fond israélien #international

alibaba-300x169

Le géant de l’Internet chinois, Alibaba, a révélé lundi qu’il s’apprêtait à investir plusieurs dizaines de milliers de dollars dans le fond de capital-risque israélien JVP. L’opération a été réalisée grâce à l’entremise de Kobi Rosengarten et de deux autres dirigeants de « Jerusalem Venture Partners”. Depuis plusieurs jours déjà, une vingtaine de représentants de la firme de Hangzou se trouvent en Israël pour visiter les locaux du groupe situé à Beer Sheva. D’autres rendez-vous sont prévus avec plusieurs chefs d’entreprises de start-up israéliennes.

E.A source: israpresse.net

Cardio3 BioSciences: des projets plein la tête

cardiobioscience_jpeg

Dans sa deuxième lettre aux actionnaires, Christian Homsy, CEO de la société nous parle des projets d’avenir du groupe et des avancés des actions et événements menés en ce début d’année 2014.

On y apprend que Georges Rawadi (ancien Président des Opérations Globales de Sanofi) a été recruté au poste de Vice-Président Business Director afin de mener à bien notamment la préparation et commercialisation de C-Cure. C-Cure qui est le programme phare de Cardio3 Biosciences et qui depuis le feu vert donné par la FDA (Food and Drug Administration) devrait être rapidement commercialisé aussi aux Etats-Unis, premier marché pharmaceutique au monde! L’expérience et savoir faire de Georges Rawadi seront donc les bienvenus dans cette aventure. Aventure qui pourrait bien accroitre la notoriété et cote en bourse de cette société en cas de succès dans cette opération.

Dans cette lettre on apprend aussi l’arrivée d’un nouvel investisseur, Medisun International Limited, société d’investissement de Hong Kong. Augmentant le capital du groupe, l’arrivée de cet investisseur qui injecte pas moins de 25 millions d’euros permettra notamment de financer l’essai clinique visant le C-Cure aux Etats-Unis. Cet investissement financera aussi d’autres programmes de recherche et de développement de la Société et d’autres activités d’ordres plus généraux (partenariats généraux par exemple).

Enfin la Société Cardio3 BioSciences avec ce nouvel investisseur a décidé de créer un “Cardio3 BioSciences Asia Holding Ltd”, nouvelle branche du groupe basée en Asie donc. Le but de cette nouvelle branche est de menée un programme clinique en Republique populaire de Chine, Hong Kong et Taiwan. Dans cette futur opération Cardio3 apportera les droits de propriété intellectuelle, la capacité de fabrication de C-Cure  de ses installations belges (qui produiront les lots cliniques du programme de Phase III) et enfin son savoir-faire clinique et opérationnel. Medisun apportera le financement nécessaire à l’exécution des essais cliniques, avec un engagement minimum de 20 millions d’euros sur trois ans, ainsi que sa connaissance des conditions réglementaires et cliniques locales.

Cette dernière co-entreprise “Cardio3 BioSciences Asia Holding Ltd” et l’augmentation de capital avec l’investissement de Medisun va permettre a la Société de démarcher et investir les grands marchés pharmaceutiques du monde, tel celui des Etats-Unis qui est en cours. Le futur du groupe parait donc plein d’aventure et souhaitons leur, de succès, attendons les prochains résultats du groupes pour nous en assurer.

J.C