Tag Archives: chômage des jeunes

Le Roi à Berlin : « Le chômage des jeunes est un des problèmes les plus graves » #chomage #berlin #monarchie

POLITIQUE/POLITIEK

Roi

Le Roi Philippe est à Berlin accompagné d’une délégation de ministres dans le cadre d’une visite de travail.
L’une des priorité de Roi depuis son intronisation en juillet 2013 est de lutter contre le chômage chez les jeunes. Pour contrer ce problème il vante les mérites de la formation en alternance très populaire en Allemagne où 15% des jeunes suivent cette filière. Cette formation consiste à combiner des cours théoriques et un travail en entreprise. Seul 5% des Belges optent pour cette formation.
Parallèlement le taux de chômage chez les jeunes de moins de 25 ans est 7% en Allemagne et de 23% en Belgique.

EUROPEAN BUSINESS SUMMIT: “L’INNOVATION EST LA CLE DE LA CROISSANCE”

ebsCes 14 et 15 mai 2014 avait lieu le “European Business Summit”. C’était l’occasion pour tous les leaders d’entreprises et preneurs de décisions de se rencontrer et de construire les contours économiques de l’Europe de demain. Plus de 1500 personnes venant d’une soixantaine de pays y ont assisté. 

Nous avons participé à la conférence “education and business for innovation : acting together“. Modérée par Ann Mettler, Directrice exécutive et co-fondatrice du Lisbon Council, cette session a considéré que l’éducation européenne devait s’ouvrir et accepter que l’esprit entrepreneurial pouvait contribuer à la création de jobs et à la croissance économique. Avec un taux de chômage de 23 % en Europe, les intervenants étaient tous d’accord: l’innovation est la clé de la croissance. Et l’éducation est l’ingrédient pour l’innovation. “Nous devons traiter les jeunes comme des personnes: avec respect et sérieux”. 

Le panel était composé du Professeur Tuula Teeri, Présidente de l’Université d’Aalto, D.P. Nambiar, Chef des ressources humaines pour l’Europe au TCS, David Rennie, Vice-Président de Nestlé Europe, Mary Ritter, CEO de Climate-KIC et Xavier Prats Monné, député et directeur général pour l’éducation et la culture à la Commission européenne. 

Il y a d’importantes synergies entre l’éducation, l’innovation et les entreprises. En effet, chacune agit de façon très différente :

–  Le monde des entreprises est celui qui a le rythme le plus soutenu, avec des objectifs plus faciles à définir et développements aisément quantifiables;

– L’innovation bouge plus lentement, avec des bonds soudains suivis de longues périodes d’inspiration, et prédictions difficiles à évaluer;

– L’éducation est la plus difficile à transformer et pourtant est essentielle pour que les deux éléments précédents, les entreprises et l’innovation, s’épanouissent.

Alors que l’Europe entrevoit les premiers signes de reprise après la crise financière, la questions suivante a été posée: les institutions d’éducation peuvent-elles délivrer l’excellence académique et vocationnelle, et préparer les chercheurs et penseurs d’innovations à contribuer au succès et à la croissance de l’Europe?

Quelques pistes de réflexion ont été abordées. Il a été relevé que les investissements devraient être plus signifiants et mieux ciblés car cela est désormais nécessaire pour l’éducation et la formation. Aussi, un esprit d’innovation et entrepreneuriat, qui a fait défaut ces dernières années, devrait promouvoir l’excellence et l’innovation.

Coralie DEVIES.

CHOMAGE DES JEUNES EN BAISSE A BRUXELLES

Le chômage des jeunes a continué à reculer en décembre en Région bruxelloise, avec 1086 jeunes chercheurs d’emploi en moins en un an. “Cela signifie que le taux de chômage des jeunes a atteint en décembre, 29,4% contre 31,7% l’année passée. Concrètement, le nombre de jeunes chercheurs d’emploi a baissé ce mois-ci de 7,2% sur base annuelle, après des baisses de 5,6% en novembre et de 3,8% en octobre”, a précisé le bureau bruxellois de l’emploi Actiris.

chomagePar ailleurs, le taux de chômage général s’est établi, à la fin du mois dernier, à 20,4% (19,9% pour les hommes et 20,9% pour les femmes). En décembre 2012, le taux de chômage s’établissait également à 20,4%. On dénombre en outre 109 276 demandeurs d’emploi inoccupés (DEI), soit une augmentation de 1249 personnes par rapport à l’année précédente (+1,2%). En variation mensuelle, on constate une diminution de 1396 personnes (-1,3%). Au cours du mois de décembre, Actiris a enfin reçu un total de 7300 offres d’emploi. Il s’agit du nombre global d’offres reçues par le bureau, comprenant celles qui ont été reçues par l’intermédiaire du Forem et du VDAB dans le cadre de l’accord sur l’échange systématique d’offres d’emploi entre les organismes publics régionaux de l’emploi (Forem, VDAB et Actiris). Le nombre d’offres concernant des postes de travail situés en Région bruxelloise s’élève quant à lui à 2152.