Tag Archives: Europe

UK to walk away without a deal?

trump-and-may

The UK departure without a deal as a concept appears persistently in different contexts, approaching the date of the triggering Article 50, promised by Prime Minister Theresa May in March, likely before the Treaty of Rome celebrations on the 27th, but after the Dutch general elections on the 15th. The UK officials do not wish to harm the fragile ties with the EU27, and complicate the situation of one millions of compatriots, chosen the continental Europe as their home.

The hostile rhetoric of the EU high officials, especially the Jean-Claude Juncker, the head of the European Commission, and the veteran of the EU project, made many politicians and experts to consider the departure without any settlement as a viable option, shielded by the WTO rules.

The perspective of the free-trade agreement with the US, opened after the visit of the PM May to the White House, makes ‘no deal better than a poor deal’ approach a leading trend.

 

Picture: US President Donald Trump and UK Prime Minister Theresa May walking through White House gallery.

 

'New London' in Dublin refused

  • city-of-london

“There is not going to be any new London in the EU 27. History happened in a certain way. You can’t just lift institutions and drop then somewhere else,” Philip Lane, the head of the Irish  central bank  at an event in London.

“You may well have this fragmented but integrated financial system so location X has a cluster of derivatives trading, location Z has a cluster of insurance etc.”

Lane, a member of the European Central Bank (ECB)  Governing Council, underlined that Europe’s future financial centres may be more fragmented geographically, even if they were integrated as part of a Single market.

Cities around Europe are eager to host the potential new business, including financial centres in Germany, France, the Netherlands, Luxembourg and Ireland.

3h17 pour Bruxelles-Luxembourg ! Une ligne scandaleusement négligée ! #sncb #cfl #nmbs #train #bruxelles #luxembourg

 

train

Pendolino et privatisation: deux solutions pour sortir de l’ornière ?

f

François Bellot, spécialiste MR des infrastructures ferroviaires.

 

“François Bellot, député wallon MR, s’attaque à la SNCB et au gouvernement wallon pour leur indifférence et leurs inactions face à l’amélioration de la ligne Bruxelles-Luxembourg. »

Invité à MAtele, le député wallonMR et bourgmestre de Rochefort, ancien président de la commission infrastructures de la Chambre, et donc spécialiste en matière ferroviaire, laisse paraître son incompréhension et son indignation face au manque de modernisation et au délaissement de la ligne qui relie Bruxelles à Luxembourg-ville en passant par la capitale wallonne, Namur.

Avec une vitesse moyenne de 76 Km/h, les trains qui relient Bruxelles à Luxembourg mettent 3h17 pour parcourir 250 km. C’est aberrant quand on sait que la distance entre le Luxembourg et Bruxelles est de 250 Km alors que le train qui relie Bruxelles à Paris met 1h22 pour parcourir 300 Km.

« Dans les années 80, les lignes Bruxelles/Paris, Bruxelles/Cologne et Bruxelles/Amsterdam ont fait l’objet de travaux importants. La ligne Bruxelles/Luxembourg/Strasbourg a, quant à elle, été délaissée. La dernière fois qu’on l’ a rénovée, c’était en 1958. » s’est exprimé le député.

L’inaction du gouvernement est la conséquence du problème communautaire qui touche la Belgique depuis de longues années. La Flandre et la Wallonie n’ont pas la même manière de fonctionner ni les même priorités. Selon François Bellot, le gouvernement wallon est trop lent pour l’octroiement des permis d’urbanisme. De plus, la Wallonie ne parvient pas à un accord commun au sein même de son gouvernement et n’arrive pas à fixer clairement ses priorités. « Le temps pour le permis d’urbanisme est trop long. Entre 2003 et 2016, le coût des travaux a augmenté de 30 pourcent. Plus on attend, plus le montant des travaux augmente. » rajoute le bourgmestre.

La SNCB s’est concentrée sur le réseau wallon. La priorité a été donnée à la construction du RER et à la gare de Liège. « C’est surprenant de la part des autorités européennes de ne jamais avoir insisté sur l’importance des lignes internationales. C’est d’autant plus surprenant quand on sait que la SNCB peut disposer de subsides européennes pour effectuer les travaux. Aucune démarche administrative n’a été entamée, aucun dossier n’a été déposé ».

Le député MR pointe du doigt l’incompétence de la région wallonne à se fixer des priorités alors que : « le gouvernement flamand a des priorités, une stratégie. Aujourd’hui, on se retrouve entre deux lignes en cours de route. Il faut en terminer une avant de continuer l’autre car il n’y a pas assez d’argent pour les deux. Là aussi, le gouvernement wallon est incapable se décider ».

La ligne qui relie Bruxelles à Luxembourg compte environ 42 000 voyageurs chaque jour.

Devant l’incurie et l’inertie des pouvois publics, notre journal considère qu’il faut aller vers un partenariat public-privé et l’introduction, comme déjà envisagé du train “pendolino”, adapté aux conditions de l’Ardenne, sur la ligne Bruxelles-Luxembourg.

Galileo devrait s’implanter en Wallonie #europe #wallonie

800px-Satellite_antenna_Gandhinagar2

Transinne dans la province de Luxembourg hébergera les infrastructures terrestres de Galileo, le programme de GPS européen. L’information semble confirmée puisque l’autre candidat sélectionné pour héberger Galileo (tchèque) aurait renoncé à l’accueillir.

L’implantation de Galileo sur le sol wallon devrait créer de l’emploi direct et indirect dans cette région où le secteur spatial est déjà présent depuis près de 50 ans.

Le projet renforcera également la place de la Belgique et de la Wallonie dans le secteur spatial européen

Brussels Airlines: à la conquête de Nuremberg #brusselsairlines #nuremberg

A partir du 15 février 2016, la compagnie aérienne Brussels Airlines lancera six liaisons hebdomadaires vers Nuremberg (Allemagne), la deuxième plus grande ville de Bavière.

Cette nouvelle ligne est perçue comme étant une bonne nouvelle pour les hommes d’affaires, fonctionnaires et lobbyistes de l’Union européenne. En effet, jusqu’à présent, il n’y avait aucune liaison directe entre Nuremberg et la capitale belge. Selon Lars Redeligx, Chief Commercial Officer de Brussels Airlines, ce projet va enfin répondre aux nombreux souhaits de l’industrie ci-présente, comblant ainsi une lacune dans la connexion entre Nuremberg et le haut lieux des affaires européennes. 

Alexandre Lopez Vela

The Government debt of the Eurozone rises #Europe #Eurozone #Debt

eurozone1As compared with the fourth quarter of last year, fifteen euro area members registered an increase in their debt to GDP ratio and twelve registered a decrease. The highest increases were recorded in Belgium, Italy and Croatia while the largest decreases were registered in Greece, Latvia and Lithuania.

One year ago, the public debt of the Eurozone member states accounted for 91.9 percent of GDP and in the first quarter of 2015, the debt reached an unprecedented milestone of 92.9 percent of total GDP.

The new debt to GDP ratio is more than 50 percent higher than the maximum allowed level determined by the Stability and Growth Pact, which according to Eurostat is of 60 percent.

 

Patricia Fernández Ruiz.

“Nous ne voulons pas un clash avec l’Europe” #Tsipras #Grece #accord #Europe #parlement #economie

Tsipras

Après le retentissant “Non” des grecs au plan d’austérité lors du referendum de dimanche, et après l’échec du sommet de l’Eurogroupe hier, Tsipras s’exprimait au Parlement européen de Strasbourg à 10h30 ce mercredi. 

Le Premier ministre grec a tenu un discours d’apaisement, assurant que la volonté de son gouvernement est de “trouver un compromis honorable pour éviter la rupture”. Bien qu’ayant refusé de s’acquitter de sa dette, Alexis Tsipras a assuré ne pas vouloir de “clash” avec l’Europe”. Il a blâmé les régimes précédents, plus que l’Union européenne, pour la situation actuelle de son pays. Tsipras demande maintenant “un accord avec nos partenaires avec des réformes nécessaires, mais un fardeau supportable pour la population.”

Ces paroles ont été mal reçues par le groupe PPE du parlement européen, incarné en la personne de Manfred Weber. Ce dernier a attaqué le ministre, lui assénant “vous détruisez la confiance en l’Europe (…) vous aimez l’échec, nous aimons le succès, vous aimez la division, nous aimons le compromis”. Il l’a accusé d’entretenir des relations proches avec des extrémistes européens (FN, UKIP, Fidel Castro…). Manfred Weber a cependant fini son disoucrs sous les huées de l’assistance.

Cette réunion a donc été une opportunité pour chaque partie d’exposer ses opinions quand à de l’avenir de la Grèce. Beaucoup souhaitent éviter un Grexit mais, pour cela, il faudra trouver un accord rapidement. Les échecs successifs des dernières discussions ne rassurent pas sur cet accord.

 

Marie GENRIES

Le roaming va disparaître en 2017 #economie #gsm #mobile #europe

BRUXELLES

L’accord a été conclu cette nuit : les frais d’itinérance disparaîtront avant l’été 2017. Les consommateurs pourront donc en toute liberté téléphoner et surfer dans l’Union Européenne sans payer de frais de communication supplémentaire. 

GSM

Mesure phare du “paquet télécom” de la précédente Commission Européenne qui souhaitait une Europe sans frontière, la disparition du roaming a finalement été adoptée après plusieurs mois de négociations. Le parlement européen, la Commission et le Conseil se sont mis d’accord pour la mettre en place avant juin 2017. Ce changement se fera par étapes : la première sera la baisse des frais d’itinérance, dont le surcoût maximal passera à 0,05€ par minute d’appel et à 0,02€ par sms en avril 2016.

Bien sur cela entraînera nécessairement un manque à gagner pour les opérateurs, puisque les frais de communication à l’extérieur du pays ne seront plus facturés en plus. Ils devront donc innover, proposer une meilleure connexion ou de nouveaux services (par exemple un accès à la télévision ou à Spotify gratuit). Ce changement n’est néanmoins pas soudain, puisque les frais d’itinérance baissent depuis plusieurs temps déjà : pour Proximus, ils ont baissés de 80% en quelques années.

tarabella

Marc Tarabella (PSE), un eurodéputé critique

Cependant, tout le monde ne cautionne pas l’entièreté de ce texte. L’eurodéputé belge socialiste Marc Tarabella déplore le risque d’un “internet de castes” qui mettrait en danger la neutralité du web, puisque la qualité et la rapidité des services proposés dépendront du prix de l’opérateur.

 

Marie GENRIES

La #Chine souhaite créer 1.500 emplois à #Louvain-la-Neuve. #brabantwallon #business #emploi

louvain la neuve

La Chine souhaite créer 1 500 emplois en Belgique, dont 800 à 900 pour les ressortissants belges. Le roi Phillipe s’est rendu en Chine afin de présenter son projet d’incubateur d’entreprise, le “China-Belgium Technology Center’ (CBTC). Ce dernier sera inauguré en août dans le aprc scientifique de l’UCL de Louvain-la-Neuve.

Selon Paul Magnette (PS)”ce projet d’incubateur est au coeur des priorités wallonnes, du Plan Marshall 4.0, puisqu’il est question à la fois d’innovation et de diversification de nos sources d’exportation.”

Au total, cinq incubateurs vont être construits d’ici 2017. Le but de cette opération est d’installer définitivement sur le marché belge des entreprises chinoises de haute technologie, nanotechnologie, télécommunications, informations et développement durable.

L’UCL ne cache pas son ambition de faire de son pôle une sorte d'”intelligence valley”, qui permettrait de renforcer les recherches en matière de technologie. Il est prévu qu’il y a ait des interactions entre entreprise belges et chinoises, et la CBTC promet d’ouvrir un marché chinois aux entreprises wallonnes.

 

Shervin LABANI

« Older Entries