Tag Archives: inflation

L’inflation reste négative, mais pas pour l’alimentation #économie #inflation

panier

Par rapport au mois dernier, l’inflation en Belgique reste inchangée, à -0,40% en mars. L’inflation négative de -0,40% s’explique principalement par l’inflation négative de l’énergie (-9,76%). Et les prix de l’énergie.

C’est une inflation tiraillée que connaît la Belgique. Si elle reste négative en mars, à -0,40%, elle ne ressemble plus trop à un risque de déflation.

En effet, l’alimentation remonte en secteur positif.

• En hausse, les prix des carburants, du gaz naturel, des fruits, du pain et des céréales et de l’électricité. Les fruits coûtent ce mois-ci 4,1% de plus. Les prix des poires et des mandarines ont fortement progressé. Par contre, les pommes et les kiwis ont coûté moins cher. Les prix du pain et des céréales ont été majorés de 0,8%.

• En baisse, les prix des voyages à l’étranger, des légumes, du gasoil de chauffage et des villages de vacances. A noter que les légumes affichent quand même une baisse moyenne de 7,5%.

LA SNCB VA PERDRE 1,3 MILLION D’EUROS A CAUSE DE SES RETARDS

trainIRLa SNCB n’est pas parvenue à remplir ses objectifs de ponctualité en 2013. Mauvaise élève, l’entreprise belge ne pourra pas profiter des avantages prévus dans le contrat de gestion. Ainsi elle devrait enregistrer une perte de revenus d’environ 1,3 million d’euros en 2014, seloLa Libre Belgique.

Le budget 2014 de la SNCB prévoit une augmentation du chiffre d’affaires de la vente des titres de transport de 15,8 millions d’euros (+2,6%), passant de 615,6 millions en 2013 à 631,4 millions cette année. Une hausse qui sera en grande partie absorbée par une perte de revenus de 1,3 million d’euros due au manque de ponctualité de la SNCB.

Selon le contrat de gestion en cours, la SNCB peut suivre l’indice-santé, soit l’inflation, à condition de remplir ses objectifs de ponctualité, ce qu’elle n’a pas réussi en 2013 en n’atteignant pas le seuil requis de 92%, explique le quotidien. En effet, 1 retard sur 5 survient alors qu’il n’y a pas de perturbations.  Seuls 90,18% de ses trains ont été à l’heure l’année dernière. Ainsi, les tarifs de ses abonnements 2014 n’ont pas pu être augmentés de 1,69 %. La hausse a été de 1,2 %, ce qui représente donc une perte de revenu évaluée à 1,3 million d’euros.

L’augmentation des coûts de l’utilisation de l’infrastructure ferroviaire devrait quant à elle plomber les comptes de la SNCB à hauteur de 9 millions d’euros.

Coralie DEVIES.

EUROPEAN CENTRAL BANK WORRIED ABOUT "TOO PROLONGED INFLATION"

Mario DRAGHI (r.)

Mario DRAGHI (r.)

Central bank worried about ‘too prolonged’ inflation

The ECB Council is “unanimous in its commitment to recur to unconventional tools” against the risk of a prolonged period of low inflation.
“The slack in the euro area economy, as measured by different types of indicator, is still considerable and is likely to dampen upward pressure on inflation”, the ECB said in its Monthly Bulletin.
The ECB’s Governing Council is unanimously behind President Mario Draghi’s decision to use unconventional measures to stop low inflation threatening growth in the eurozone. Even so, recent comments show officials haven’t yet agreed on which tools to use, setting them up for discussions on whether to take an unprecedented leap into quantitative easing or rely on smaller and more-targeted initiatives.
“At 11.9 % unemployment in the euro area is stabilizing” (and remains high) but “inflation will increase gradually in 2015 while hover around the ECB’s target of 2.0% by the end of 2016” , Draghi said, “and by holding off from any action until June meeting, policy makers have a chance to see if price gains pick up as the economic recovery gathers speed”.
The ECB will release its own updated economic projections at the June meeting.

Claudio SANNA