Tag Archives: luxembourg

'New London' in Dublin refused

  • city-of-london

“There is not going to be any new London in the EU 27. History happened in a certain way. You can’t just lift institutions and drop then somewhere else,” Philip Lane, the head of the Irish  central bank  at an event in London.

“You may well have this fragmented but integrated financial system so location X has a cluster of derivatives trading, location Z has a cluster of insurance etc.”

Lane, a member of the European Central Bank (ECB)  Governing Council, underlined that Europe’s future financial centres may be more fragmented geographically, even if they were integrated as part of a Single market.

Cities around Europe are eager to host the potential new business, including financial centres in Germany, France, the Netherlands, Luxembourg and Ireland.

Eaglestone débarque au Luxembourg #immo #Luxembourg #Eaglestone

eaglestone

La société belge Eaglestone, spécialisée dans le développement et l’investissement immobilier, a décidé de débarquer sur le marché luxembourgeois. Le premier projet au Luxembourg, dans lequel Eaglestone va investir un total de 15 millions d’euros, est un parc résidentiel à Steinfort.

Eaglestone a déclaré que d’autres projets devraient également voir le jour. La société immobilière précise également qu’elle ne se limitera pas au marché résidentiel, elle sera également présente sur le marché de l’immobilier de bureau et le retail.

BMW en tête des immatriculations en Belgique et au Luxembourg #bmw #automotive

BMW

Après avoir terminé l’année 2015 en tête du segment premium mais aussi à la deuxième (Luxembourg) et troisième place (Belgique) des immatriculations, BMW reste non seulement en tête du segment premium mais prend également la tête des immatriculations sur ces deux marchés à fin janvier 2016. BMW Motorrad devient également la marque de motos la plus immatriculée en Belgique au terme du premier mois de 2016.

Déjà première des immatriculations au terme du premier mois de l’année 2015, la marque BMW renouvelle ce résultat remarquable en Belgique en ce début d’année 2016. Pour la première fois, BMW est aussi la marque la plus immatriculée au Grand-Duché de Luxembourg à fin janvier. Pour couronner ce résultat, les motos BMW se classent aussi en tête des immatriculations en Belgique. « Ce résultat exceptionnel, nous le devons à une gamme qui a su séduire un public encore plus large » a déclaré Jean-Philippe Parain, President & CEO de BMW Group Belux qui a ajouté « Si l’introduction de la BMW Série 2 Active Tourer et Gran Tourer nous a amené 70% de nouveaux clients, c’est l’ensemble de notre gamme qui connaît un vif succès tant auprès des clients professionnels que particuliers ».

BMW Motorrad réalise aussi une forte progression. Après avoir terminé à la deuxième place des immatriculations en 2015, la marque de motos, présente uniquement dans le segment des plus de 500 cc, réalise un début d’année tonitruant en prenant la première place es immatriculations belges à fin janvier.

Par ailleurs, la marque MINI qui a connu une forte progression de ses ventes en 2015 et qui termine de manière très positive le salon de l’Auto de Bruxelles et l’AutoFestival luxembourgeois devrait connaître une belle année 2016 avec entre autres, le lancement de la nouvelle MINI Cabrio.

3h17 pour Bruxelles-Luxembourg ! Une ligne scandaleusement négligée ! #sncb #cfl #nmbs #train #bruxelles #luxembourg

 

train

Pendolino et privatisation: deux solutions pour sortir de l’ornière ?

f

François Bellot, spécialiste MR des infrastructures ferroviaires.

 

“François Bellot, député wallon MR, s’attaque à la SNCB et au gouvernement wallon pour leur indifférence et leurs inactions face à l’amélioration de la ligne Bruxelles-Luxembourg. »

Invité à MAtele, le député wallonMR et bourgmestre de Rochefort, ancien président de la commission infrastructures de la Chambre, et donc spécialiste en matière ferroviaire, laisse paraître son incompréhension et son indignation face au manque de modernisation et au délaissement de la ligne qui relie Bruxelles à Luxembourg-ville en passant par la capitale wallonne, Namur.

Avec une vitesse moyenne de 76 Km/h, les trains qui relient Bruxelles à Luxembourg mettent 3h17 pour parcourir 250 km. C’est aberrant quand on sait que la distance entre le Luxembourg et Bruxelles est de 250 Km alors que le train qui relie Bruxelles à Paris met 1h22 pour parcourir 300 Km.

« Dans les années 80, les lignes Bruxelles/Paris, Bruxelles/Cologne et Bruxelles/Amsterdam ont fait l’objet de travaux importants. La ligne Bruxelles/Luxembourg/Strasbourg a, quant à elle, été délaissée. La dernière fois qu’on l’ a rénovée, c’était en 1958. » s’est exprimé le député.

L’inaction du gouvernement est la conséquence du problème communautaire qui touche la Belgique depuis de longues années. La Flandre et la Wallonie n’ont pas la même manière de fonctionner ni les même priorités. Selon François Bellot, le gouvernement wallon est trop lent pour l’octroiement des permis d’urbanisme. De plus, la Wallonie ne parvient pas à un accord commun au sein même de son gouvernement et n’arrive pas à fixer clairement ses priorités. « Le temps pour le permis d’urbanisme est trop long. Entre 2003 et 2016, le coût des travaux a augmenté de 30 pourcent. Plus on attend, plus le montant des travaux augmente. » rajoute le bourgmestre.

La SNCB s’est concentrée sur le réseau wallon. La priorité a été donnée à la construction du RER et à la gare de Liège. « C’est surprenant de la part des autorités européennes de ne jamais avoir insisté sur l’importance des lignes internationales. C’est d’autant plus surprenant quand on sait que la SNCB peut disposer de subsides européennes pour effectuer les travaux. Aucune démarche administrative n’a été entamée, aucun dossier n’a été déposé ».

Le député MR pointe du doigt l’incompétence de la région wallonne à se fixer des priorités alors que : « le gouvernement flamand a des priorités, une stratégie. Aujourd’hui, on se retrouve entre deux lignes en cours de route. Il faut en terminer une avant de continuer l’autre car il n’y a pas assez d’argent pour les deux. Là aussi, le gouvernement wallon est incapable se décider ».

La ligne qui relie Bruxelles à Luxembourg compte environ 42 000 voyageurs chaque jour.

Devant l’incurie et l’inertie des pouvois publics, notre journal considère qu’il faut aller vers un partenariat public-privé et l’introduction, comme déjà envisagé du train “pendolino”, adapté aux conditions de l’Ardenne, sur la ligne Bruxelles-Luxembourg.

JLL Luxembourg: conférence annuelle sur le secteur immobilier. #luxembourg #immo

JLLJLL, leader du conseil en immobilier d’entreprise, organisait hier soir sa conférence annuelle dédiée au secteur immobilier. Le principal thème traité était la compétitivité du Luxembourg et des actions fondamentales pour la maintenir.

Interrogé avant la rencontre, Romain Muller, managing director chez JLL Luxembourg et conférencier, énonçait les deux priorités pour garder la compétitivité du pays : le TTIP et la réussite de la troisième révolution industrielle.

Monsieur Muller s’est également exprimé sur la stratégie de nation branding du Luxembourg : «Il faut avant tout confirmer que le Luxembourg n’est pas un paradis fiscal non transparent, mais un marché très dynamique. Le meilleur exemple d’intégration de différentes nationalités et une qualité de vie exceptionnelle

 

Rosia LIRA

Galileo devrait s’implanter en Wallonie #europe #wallonie

800px-Satellite_antenna_Gandhinagar2

Transinne dans la province de Luxembourg hébergera les infrastructures terrestres de Galileo, le programme de GPS européen. L’information semble confirmée puisque l’autre candidat sélectionné pour héberger Galileo (tchèque) aurait renoncé à l’accueillir.

L’implantation de Galileo sur le sol wallon devrait créer de l’emploi direct et indirect dans cette région où le secteur spatial est déjà présent depuis près de 50 ans.

Le projet renforcera également la place de la Belgique et de la Wallonie dans le secteur spatial européen

De nouvelles BMW Série 7 pour la Présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne. #bmw #luxembourg #eu #conseil

 

Depuis le 1er juillet et jusqu’au 31 décembre 2015, le Grand-Duché de Luxembourg assure la Présidence du Conseil de l’Union européenne. BMW, fournisseur des véhicules officiels, vient de mettre les nouvelles BMW Série 7 version longue à disposition du ministère des Affaires étrangères et européennes luxembourgeois.

BMW7

Depuis le 1er juillet les membres de la délégation luxembourgeoise ainsi que leurs hôtes sont véhiculés à bord de voitures fournies par BMW. Qu’il s’agisse des voitures destinées aux ministres ou aux délégués, tous les déplacements sont assurés par BMW. Parmi les 89 véhicules mis à disposition de la Présidence luxembourgeoise, une douzaine de BMW 7 sont actuellement utilisées. A l’occasion du lancement de la toute nouvelle BMW Série 7, BMW Belux vient d’ajouter douze versions longues de la nouvelle BMW Série 7 à la flotte déjà existante. Plus légère, plus confortable, plus sobre en consommation et en émissions tout en bénéficiant d’une sécurité et d’une connectivité encore accrues, la BMW Série 7 est parfaitement adaptée aux missions qui lui seront confiées jusqu’à la fin de la Présidence luxembourgeoise.

« La Présidence luxembourgeoise et ses hôtes bénéficient en première de la nouvelle BMW Série 7 longue. Nous sommes heureux de pouvoir leur faire bénéficier de ce nouveau modèle qui constitue la référence dans le segment des voitures de prestige. » a déclaré Jean-Philippe Parain, président & CEO de BMW Group Belux.

Outre la nouvelle BMW Série 7, la Présidence luxembourgeoise peut également compter sur des BMW Série 5 et sur des BMW Série 2 Gran Tourer qui, toutes, ont été mises à disposition à titre gracieux.

Les Etats Généraux du Commerce au Grand-Duché de Luxembourg, seconde édition #Luxembourg #Chambre de Commerce #UE

bitmap-3

Le jeudi 2 avril 2015 à partir de 13h30 à la Chambre de Commerce du Luxembourg se tiendra pour la deuxième fois que le Conseil Belgo-Luxembourgeois des Centres Commerciaux organise ses états Généraux du Commerce au Luxembourg.

Cette initiative rassemble ainsi tous les acteurs du commerce du pays et de ses voisins, dans le but de s’informer, d’échanger et de débattre de sujets liés à l’actualité commerciale au Grand-Duché de Luxembourg. L’après-midi sera rythmée par l’intervention de plusieurs experts après une introduction par Luc Plasman, Président du BLSC. De quoi apporter un focus sur les nouveaux défis face auxquels l’économie luxembourgeoise va devoir faire face dans un avenir proche.

Parmi les intervenants, citons notamment Philippe Provost, responsable du développement du projet La Cloche D’or, destiné à devenir le nouveau centre de la Grande Région. L’E-marketing ainsi que Phygital seront aussi abordés, tout comme les grands enjeux du commerce urbain dans la Capitale. L’après-midi se clôturera par une table ronde avec pour modérateur Vincent Bechet, Vice-Président du BLSC  : « Immobilier retail, le boom va-t-il continuer ? »

Voici le programme de la journée :

13h30 Arrivée des participants
13h45 Début du séminaire. Introduction par Luc Plasman, Président du BLSC 14h00 Carlo Thelen, Chambre de Commerce de Luxembourg, « L’économie luxembourgeoise face à de nouveaux défis »
14h30 Thierry Debourse, Cushman & Wakefield, « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le retail à Luxembourg sans jamais oser le demander »
15h00 Anne Darin-Jaulin, Union Commerciale de la Ville de Luxembourg (UCVL), « Le Commerce urbain de la Capitale et ses enjeux »
15h45 Pause-Café
16h00 Pascal Poty, Agence Walonne des Télécommunications (AWT), « Phygital : Lorsque le mobile réinvente la relation commerciale »
16h45 Philippe Provost, LC01 « La Cloche D’Or : le nouveau centre de la Grande Région »
17h15 Helen Mortier, Artexis « E-Marketing ou contact en face à face dans le secteur de l’immobilier ? »
17h30 Table ronde ayant pour thème « Immobilier retail : le boom va-t-il continuer ? » Participants : Michel Van Geyte (LEASINVEST), Anne Darin-Jaulin (UCVL), Philippe Provost (LCO1), Philippe Godbert (CHAUSSEA), Jean-Marie In (INOWAI) Médiateur : Vincent Béchet (INOWAI)
18h00 Cocktail de Clôture

La banque de Luxembourg distinguée par Euromoney #Banque #Luxembourg #Euromoney

La Banque de Luxembourg vient de se voir décerner deux prix par Euromoney, à l’occasion de l’édition 2015 de son «Etude annuelle sur la banque privée et la gestion de patrimoine». Le magazine spécialisé dans le monde de la finance et des banques récompense l’expertise de la Banque dans les catégories « services dédiés à la clientèle très fortunée » et « philanthropie et investissement à impact social ».

Le siège de la banque de Luxembourg

Le siège de la banque de Luxembourg

 

 

Dans le cadre de la publication de son étude annuelle « Private Banking and Wealth Management Survey » pour 2015, le magazine Euromoney décerne à la Banque de Luxembourg les prix suivants :
 
-Meilleure banque privée dans la catégorie « Services dédiés à la clientèle très fortunée » (entre 1 et 5 millions de dollars d’avoirs) au Luxembourg.
-Meilleure banque privée dans la catégorie « Philanthropie et investissement à impact social » au Luxembourg.
 
Ces récompenses font suite à celles déjà attribuées en 2013 à la Banque de Luxembourg par Euromoney dans le cadre de la même étude.
 
La qualité de la gestion de BLI (Banque de Luxembourg Investments) a également été primée à de nombreuses reprises.
 
«Ces prix viennent récompenser la manière dont nous concevons notre métier de banquier privé. Chaque jour, nous mettons tout en œuvre pour offrir à nos clients des conseils personnalisés, des services de qualité, pour les accompagner dans la gestion, la valorisation et la transmission de leur patrimoine financier et familial», explique Luc Rodesch, membre du comité de direction et responsable du private banking de la Banque de Luxembourg. « Nous remercions tous nos clients qui, depuis des années, nous renouvellent leur confiance».
 
Les équipes pluridisciplinaires et multilingues de la Banque de Luxembourg accompagnent leurs clients fortunés et leur famille à chaque étape de leur vie. Les familles et entrepreneurs qui s’adressent à la Banque de Luxembourg ont le plus souvent des intérêts dans plusieurs pays et un patrimoine diversifié comprenant d’importants biens mobiliers et immobiliers, ainsi que des portefeuilles de participation.
 
La Banque de Luxembourg a été pionnière en matière de philanthropie et d’investissement à impact social, en développant un savoir-faire unique. Dans ce domaine aussi, la Banque de Luxembourg accompagne ses clients dans la structuration de leurs projets. Elle propose des solutions responsables à de nombreuses fondations, ONG et associations d’utilité publique pour la gestion de leurs capitaux et aide les promoteurs de fonds d’impact investing à mettre en place leurs véhicules.
 
Depuis 1969, le magazine Euromoney constitue une référence dans le monde de la finance et des banques. Cette étude fournit une analyse qualitative des meilleurs services de private banking par région et par métier.
La Banque de Luxembourg
Présente à Luxembourg depuis 1920, la Banque de Luxembourg est une des plus importantes banques privées du Grand-Duché, avec des encours de plus de 27 milliards d’euros au 31 décembre 2014. Elle compte 840 collaborateurs au service d’une clientèle locale et internationale de particuliers, de familles et d’entrepreneurs. La Banque de Luxembourg est également implantée en Belgique.

Une nouvelle ligne Bettembourg-Lyon créée par CFL Multimodal

CFLMultimodal2

Une nouvelle liaison entre le terminal intermodal de Bettembourg et le terminal Port de Lyon Edouard Herriot est desservie par CFL multimodal depuis le 28 juin. Dans une première phase, les trains circuleront trois fois par semaine, la traction étant assurée par CFL cargo.

Les trains sont ouverts aux conteneurs, caisses-mobiles et semi-remorques préhensibles. Une augmentation de la fréquence à six trains par semaine est envisagée pour le dernier trimestre 2014.

CFLMultimodal

CFL multimodal opère déjà des trains combinés réguliers vers Anvers, Luebeck, Trieste et Le Boulou, et démarre pendant l’été un train vers Duisbourg. Grâce à la nouvelle ligne Lyon – Bettembourg, l’entreprise sera capable de couvrir les grandes régions industrielles entre la Suède, la Ruhr allemande et le bassin industriel Rhône-Alpes.

« Older Entries