Tag Archives: Ukraine

Ukraine: extension of trade support

As of 1 October some Ukrainian agricultural and industrial goods will be exported to the EU market tariff-free.

This set of autonomous trade measures was proposed by the Commission and supported by the European Parliament and EU member States, in view of the difficult economic situation and the economic reform efforts undertaken by Ukraine. Commissioner for Trade Cecilia Malmström and the Trade Representative of Ukraine – Deputy Minister for Economic Development and Trade Nataliya Mykolska have today welcomed the entry into force of the autonomous trade measures of the EU for Ukraine. In a joint statement they said: “this is good news for Ukrainian exporters. Several important agricultural and industrial goods will now get better access to the EU market, as they can be exported tariff-free. This is an important sign of the EU’s continued, tangible economic and political support for the Ukrainian people, the country and its reform efforts.” The Regulation will be published tomorrow and will come into force on Sunday 1 October. The new measures will top up the quantities of agricultural products that Ukraine can export to the EU under the Association Agreement (AA) without paying customs duties. It will also accelerate the elimination of EU import tariffs for several industrial products as foreseen in the Association Agreement.

Advertisements

Allseeds: An example of safety and quality

Operating a highly modern and technologically advanced Оil extraction plant and Vegetable oil terminal, Allseeds Group has got the capacity to produce and supply sunflower oil of the highest quality to the world market.

On February 26, 2017, Allseeds sent a vessel Wine Trader carrying 5900 Mt of sunflower oil from Yuzhny port to Italy. It was unloaded at the destination port on March 7-9. The supply operation, until the very unloading in the port of Ravenna, was, as usual, under control of the surveyors NofaLab and Dr.Buschmeyer.

The cargo quality was examined to ensure adherence to the EU and Codex Alimentarius 210 standards, including in the content of mineral oils, pesticides, heavy metals, sterols, fatty acids and benzopyrene.

Quality certificates issued by European inspection services confirm the highest quality of the sunflower oil and its adherence to all EU standards, including in cholesterol content (at less than 0.1%, while the norm is 0.5%).

It is impressive how this sunflower oil shipment to the European Union, one of the many by Allseeds Group, was carried out right at the moment when the hysterical campaign on sunflower oil allegedly adulterated by ‘chicken fat’ was unleashed in the Ukrainian media.

EU-Ukraine future at stake in Dutch Parliament

Dutch SP campaign against EU-Ukraine ratificationThe awaited decision on the fate of the EU-Ukraine Association Agreement is now at the hands of the Dutch Parliament. The European Council stated that they ‘noted carefully’ the   referendum outcome in The Netherlands, however following the existing legal procedures the Agreement has to be endorsed/adopted by all 28 member states according to national relevant procedures. In case one of the states denies the ratification, the entire Agreement dissolves.

The debate and vote in Dutch Parliament will take place before the election on 15th March 2017.

‘The European Council notes that the Decision set out in the Annex is legally binding on the 28 Member States of the European Union, and may be amended or repealed only by common accord of their Heads of State or Government. It will take effect once the Kingdom of the Netherlands has ratified the agreement and the Union has concluded it. Should this not be the case, the Decision will cease to exist’  (Source: European Council Conclusions on Ukraine 15 December 2016, Brussels).

Ukraine: les créanciers étrangers à bout. #ukraine #dette #kiev

Ukraine


Malgré les appels du premier ministre Arseni Iatseniouk à développer l’économie ukrainienne, les investisseurs étrangers se montrent sceptiques: Kiev a déjà perdu beaucoup de temps sans avoir réalisé les réformes structurelles promises, rapporte un journal autrichien.

 

Si les autorités de Kiev n’améliorent pas le climat des affaires dans le pays et ne prennent pas de mesures efficaces dans la lutte contre la corruption et les violations flagrantes de l’ordre légal, les créanciers étrangers finiront par perdre patience, estime le quotidien Die Presse.

Kiev

 

Pour attirer les investisseurs étrangers et leur montrer les “progrès” en matière de réformes économiques structurelles, les autorités ukrainiennes ont organisé une conférence internationale baptisée “Support for Ukraine”. Lors de ce forum, Kiev a distribué de luxueux dépliants dans lesquels il a présenté ses succès dans la lutte contre la corruption et la mise en place d’un climat d’investissement favorable.

Cependant, constate Die Presse, “la situation sur le terrain est extrêmement grave”.

Les investisseurs étrangers sont sceptiques: les “réformes promises sont trop fragmentaires” et les autorités ont perdu beaucoup de temps.

“Il y a encore beaucoup de choses à améliorer”, a déclaré à cette occasion Hermann Ortner, membre de la délégation autrichienne à la conférence.

Le journal rappelle notamment que la monnaie nationale ukrainienne — la hryvnia — s’est considérablement dépréciée ces derniers mois, entraînant une baisse spectaculaire du pouvoir d’achat de la population. En outre, à la demande du Fonds monétaire international (FMI), le gouvernement a sensiblement augmenté les tarifs d’électricité, ce qui n’a pas tardé à provoquer des réactions négatives dans le pays.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/economie/20150429/1015888913.html#ixzz3Z4I7s9zj

La note de l’Ukraine dégradée sur les marchés financiers. #ukraine #finance #S&P

Selon l’agence Standard & Poor’s, la note CC avec perspective négative reflète un risque croissant de voir l’Ukraine faire défaut sur ses obligations.

 1_hryvnia_2006_back

Cette décision reflète un risque croissant de voir l’Ukraine faire défaut sur ses obligations, faute d’un nouveau soutien financier. Kiev n’a toujours pas réussi à se mettre d’accord avec ses créanciers sur la restructuration de sa dette.

Selon l’agence S&P, un défaut sur la dette ukrainienne en devise étrangère est pratiquement inévitable.

Dans le même temps, Standard & Poor’s a confirmé la note uaB+ de l’Ukraine sur l’échelle nationale.

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/economie/20150410/1015608064.html#ixzz3XC0Yb2vG

Dévaluation du rouble russe #russie #monnaie #rouble #euro

rouble

Tandis que le dirigeant de la République Populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko,  annonçait hier qu’il souhaitait adopter le rouble en tant que monnaie nationale afin de pratiquer des échanges avec la Russie et espérant ainsi stabiliser la situation économique (source: ridus.ru), le cours du rouble ne cesse de chuter.

Le rouble russe est pourtant utilisé depuis plus de 700 ans dans plusieurs pays (citons par exemple la Biélorussie ou l’Abkhazie). Pourquoi subit-il dès lors cette importante dévaluation?

En août 2014, un euro représentait 48,65 roubles russes, et un dollar 37,09 roubles.
Actuellement, un euro équivaut à 68,71 roubles et 1 dollar à 60,71 roubles (chiffres du 26/2/2015). Cette chute vertigineuse rentre dans le cadre de “la crise du rouble”, qui débute en juillet 2014 et atteint son paroxysme au mois de décembre de la même année (à la date du 16 décembre 2014, un euro valait 84,90 roubles et un dollar 67,91 roubles).

Plusieurs raisons peuvent être ici citées: la baisse du prix du pétrole (le pétrole constitue 2/3 de ses exportations et la moitié des recettes de la Russie), la spéculation contre le rouble et les sanctions infligées par les Etats-Unis et l’Union Européenne, rentrant dans le cadre de la guerre civile en Ukraine.

Cette crise entraîne des répercussions concrètes sur le quotidien des habitants de la Fédération : une importante fuite des capitaux et une augmentation d’environ 10% des prix. Les gens invesstissent et achètent des meubles, des voitures et des appareils éléctroménagers.

Anastasiya Tretyak

Vueling stopt met vliegen boven het Oost-Oekraïnse luchtruim na de crash met de MH17

Vueling stopt met vliegen boven het Oost-Oekraïnse luchtruim na de crash met vlucht MH17 van Malaysia Airlines.

vueling

De vluchten van Vueling richting Moskou en Sint-Petersburg zullen op dit moment niet boven Oekraïne vliegen. De beslissing over vluchten naar Kiev zullen vandaag gemaakt worden, vrijdag 18 juli (de volgende vlucht staat pas gepland om 23u55).

Voor Vueling is de veiligheid van onze passagiers een onvoorwaardelijke prioriteit. De maatschappij wenst zijn oprechte medeleven te betuigen aan de families van de slachtoffers.

« Older Entries